Félix Tshisekedi à Lubumbashi : « Il ne faut pas voter pour les candidats de la confusion et les candidats de la continuité »

C’est une foule immense qui a accompagné le candidat président Félix Antoine Tshisekedi à Lubumbashi au terrain de foot George Arthur Forest, où le meeting qu’il a tenu s’est passé dans le calme, sans aucun incident enregistré.

Arrivé sur le lieu choisi, le candidat de la coalition Cap pour changement « Cash » et son directeur de campagne Vital Kamerhe ont été chaleureusement accueillis.

Prenant la parole en premier, Vital Kamerhe a taclé de nouveau l’accord de Genève. « Il fallait que l’on choisisse un candidat issu d’un grand parti politique et le seul à Genève c’est c’était l’UDPS »  a-t-il fait savoir.  » Lorsque nous sommes allés à Nairobi, le président Félix m’a proposé de devenir son futur Premier ministre et je n’ai pas hésité », a poursuivi Vital Kamerhe.

Devant la foule venue écouter le message de la coalition Cash, le directeur de campagne a présenté le projet de société de son candidat qui consiste notamment à mettre en place un État de droit. « Notre pays fait peur. Il faut que l’État prenne les choses en charge. On doit construire un camp militaire loin de la ville. Il n’y aura pas de justice de riches et celle les pauvres. Nous n’en aurons qu’une seule, sans oublier la gratuité de l’enseignement »  a fait savoir Vital Kamerhe. Ce dernier a également indiqué que si le candidat de la coalition Cash est élu, il va résorber le chômage et développer des secteurs clés comme l’énergie et l’agriculture, afin de de créer une relation urbano-rurale.

Prenant la parole à son tour, Félix Antoine Tshisekedi a anticipé sa victoire déclarant que « La voix du peuple c’est la voix de Dieu ». A cet effet, il a invité le public présent à ne voter aux législatives que pour les candidats de l’UDPS et de l’UNC. « Il ne faut pas voter pour les candidats de la confusion, c’est-à-dire ceux qui veulent casser la machine à voter. Évitez aussi de voter pour les candidats de la continuité, c’est-à- dire ceux qui vous font souffrir. Nous venons d’apprendre la politique à ceux qui ont ignoré la machine à voter « , a fait savoir Félix Tshisekedi.

Ce dernier a demandé aux Congolais d’observer une journée de jeûne et prière le 21 décembre pour les élections et afin de demander à Dieu de préserver dans la paix.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*