Fronde contre Malonda : REC/Kongo Central indexe les hommes de Dieu et appelle Félix Tshisekedi à approuver le choix du consensus

L’entérinement de Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale pour succéder à Corneille Nangaa à la tête de la CENI continue à defrayer la chronique au sein de la classe politique en général et des organisations de la société civile et associations en particulier.

4/0QHeWl2ZMH-tzkky1KGEl8hmapZRaXV9ZnXUdT4g4ICHsp9lnbNhtdM

Des manifestations monstrueuses ont été organisées jeudi 09 juillet dans la ville province de Kinshasa et dans certaines provinces du pays pour contester le choix de Ronsard Malonda par la Chambre basse du Parlement à la tête de la CENI.

La Représentation des Etudiants du Congo/Kongo Central (REC/KC) dit suivre avec une attention soutenue le déferlement observé ces derniers jours après l’entérinement de Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale à la tête de la CENI.

Après analyse approfondie, la Représentation des Étudiants du Congo/Kongo Central (REC/Kongo Central) a, dans une déclaration faite jeudi 09 juillet signée par Israël Nsuami et Christian Lenda respectivement président provincial et 1 er vice-président de cette association dont une copie est parvenue vendredi 10 juillet à Ouraganfm.cd, exprimé le regret d’observer une vague d’agressions et violences verbales teintées de tribalisme qui se sont multipliées contre Ronsard Malonda instrumentalisant ainsi la population, les partis politiques et quelques mouvements sociaux.

Celle-ci constate avec amerturme que Ronsard Malonda, chevronné et rodé en matière électorale, soit victime d’une campagne de dénigrement et de diabolisation sans précédent. C’est une cabale tribale.

« Etre contesté pour le seul motif qu’il soit le produit de l’administration de la CENI n’est pas un motif suffisant, sinon qu’on détruise toute la CENI en envoyant tous ses 5000 agents au chômage afin de créer une autre Comission Électorale ».

Eu égard de ce qui précède, la Représentation des Etudiants du Congo/Kongo Central dénonce avec la dernière énergie ces dernières dérives de la part des « hommes de Dieu » en prêchant par des messages incendiaires de violence et tribaux.

Elle leur demande d’assumer et d’arrêter de faire des déclarations irrationnelles et irresponsables après avoir participé au vote avant de les inviter à être respectueux de textes et des lois du pays.

Au peuple congolais, de rester vigilant et de ne pas se laisser manipuler par les politiques car l’élection qui a sanctionné Ronsard Malonda comme président de la CENI n’était entachée d’aucune irrégularité, et de ne pas suivre ces hommes qui ne cherchent que leurs propres intérêts partisans derrière la parole de Dieu.

Au Président de la République, la REC/Kongo Central lui demande de nommer sans attendre, Ronsard Malonda, non seulement parce que déjà entériné par l’Assemblée Nationale consécutivement au processus de vote déclenché par les confessions religieuses, mais aussi en sa qualité de Jeune ouvrant une brèche à l’émergence de la jeunesse, particulièrement la jeunesse estudiantine ;

La REC/Kongo Central indiqu’au cas où cette situation ne s’arrête pas, elle va se mobiliser comme un seul homme pour dire « Non » à cette haine du fils Ne Kongo.

Enfin, elle appelle le peuple Né Kongo de se réveiller et de barrer la route à une autre marque d’injustice que veut encore subir un fils Né Kongo.

Par ailleurs, la REC/Kongo Central note que le Président de la République se caractérise par une inattention avérée de la situation du Kongo Central ( la crise inter institutionnelle, la construction du port en eau profonde de Banana,…).


Ouragan FM /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*