Imbroglio autour du transfert de Meschack à Anderlecht : C. Omari craint que les conséquences soient catastrophiques pour le football congolais

Ancien joueur du TP Mazembe, transféré au club belge RC Anderlecht, l’ailier congolais Meschack Elia a disparu dans la nature, dénonce le président de la FECOFA à travers un post dans un groupe WhatsApp.

L’international Congolais était en stage de 3 semaines au RC Anderlecht. Son test s’est d’ailleurs révélé concluant.

Au moment de parapher son bail avec le club belge, l’ancien joueur de Don Bosco et meilleur joueur du Chan 2016 au Rwanda est introuvable.

Constant Omari affirme craindre que l’attitude de Meschack Elia crée une disgrâce pour les autres footballeurs congolais qui ambitionnent de poursuivre leurs carrières en Europe.

« Bonjour à vous tous, j’ai posté cet extrait du journal car les conséquences risqueraient d’être catastrophiques pour notre football. Nous venions de discuter avec le nouveau sélectionneur (Christian N’Sengi Biembe ndrl…) de la possibilité de reprendre des stages en Belgique. Ce fameux joueur se signale par ce comportement qui à l’époque avait amené les ambassades européennes à ne plus accorder des visas aux joueurs de notre équipe nationale. Par conséquent, rien n’exclut à ces chancelleries de reprendre les mêmes mesures conservatoires », a-t-il écrit dans son message.

Le patron du football congolais révèle même que Elia Meschack, en fin de séjour en Belgique depuis hier, se trouverait chez sa grande sœur.

« Il est caché chez sa grande sœur, son visa obtenu grâce aux démarches d’Anderlecht a expiré hier », a indiqué Constant Omari.

Par contre, d’autres sources concordantes renseignent que Meschack Elia se trouverait déjà en Suisse pour des discussions avec le club de Young Boys de Berne.

Transfuge du TP Mazembe, Meschack Elia a quitté la RDC avec son coéquipier du même club, Arsène Zola, en direction de la Belgique au RC Anderlecht, pour tenter de relancer leur carrière footballistique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*