Kananga : trois bénéficiaires de la grâce présidentielle de nouveau condamnés à mort

Le tribunal militaire garnison de Kananga, siégeant en procédure de flagrance, a condamné neuf personnes de 20 ans de servitude pénale principale à la peine capitale. Parmi les condamnés figurent trois récidivistes, qui avaient bénéficié de la grâce présidentielle il y a quelques mois. Le tribunal a rendu son verdict ce vendredi à la Place de l’Indépendance, en présence d’une foule nombreuse.

Seule la prévenue Mado Binyenya a été acquittée sur le banc pour insuffisance de preuves, sur les dix personnes poursuivies pour vol à mains armées et association de malfaiteurs. Le chef de cette bande, Ngalamulume ainsi que David Mansaka Mansaka et Kalonji Kalonji, eux, ont été condamnés à la peine de mort.

Ils ont été reconnus coupables de vol à mains armées, association de malfaiteurs et viol. Il s’agit de trois récidivistes, qui étaient sortis de prison il y a quelques à la faveur de la grâce présidentielle.

Les prévenus Pascal Kanku, Mbuyi Muamba, Kabongo Kashala, Anny Kanku Mukenge, Tshibola Mutombo et Ndelela ont tous écopé de 20 ans de servitude pénale principale. Ils ont été ainsi condamnés pour association de malfaiteurs et vols à mains armées.

Tous ces condamnés sont également sommés de payer 17 000 dollars américains de dommage et intérêts aux parties civiles. Ils avaient été arrêtés après avoir fait incursion dans plusieurs domiciles, dans la nuit du 27 au 28 août dernier, à travers la ville de Kananga.

Ces audiences publiques ont été prises en charge par le gouvernement provincial du Kasaï-Central.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*