La Haye : Lamuka dépose un mémo à la CPI en prévision de la marche du 15 septembre

Un mémorandum adressé au procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a été déposé ce vendredi 10 septembre à la Haye au Pays-Bas par une délégation de Lamuka, composée des membres des partis politiques ECIDE de Martin Fayulu et Nouvel élan d’Adolphe Muzito.

Selon Albert Mukulubundu, chargé des relations extérieures de Lamuka qui livre l’information à Radio Okapi, l’objectif de ce memo est de demander au procureur de la CPI de documenter toutes les violations des droits de l’homme qui seront enregistrées au cours de la marche qui sera organisée le 15 septembre prochain. Cela pour amorcer des éventuelles poursuites contre leurs auteurs.

-

« Ce memo a pour objectif de mettre le procureur et ses services en alerte. Comme vous le savez, Lamuka organise le 15 septembre une marche pour dire non à la fraude électorale en cours en RDC, non au glissement, non surtout à la politisation de la CENI. Et par expérience, les autorités de la RDC répriment souvent les marches pacifiques alors que la constitution nous donne le droit de manifester pacifiquement dans le respect des lois », a expliqué Albert Mukulubundu.

« Donc, nous avons tenu à alerter le procureur qui, sans doute avec ses services, suivront de près ce qui va se passer le 15 et même après pour voir s’il y aura violation des droits humains, s’il y aura répression. Ils pourront alors mener des enquêtes pour identifier les responsables, les poursuivre en tenant compte de ce qui s’est déjà passé au Congo, en Afrique et ailleurs », ajoute-t-il.

Pour l’instant, tous les efforts pour avoir la réaction du ministre des droits humains n’ont pas encore abouti.

Marche du 15 septembre : Lamuka saisit la CPI

-

Lamuka – Diaspora a déposé un mémorandum au bureau du procureur de la Cour pénale internationale pour que ce dernier documente les violations des droits de l’homme qui seront enregistrées lors de sa marche prévue le 15 septembre .

” Toutes répression violente de la police sera documentée, ne restera pas impunie et le régime actuel en sera tenu pour responsable ” a déclaré un responsable de Lamuka.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a annulé l’organisation de la marche pour raison de Covid 19.

Cette manifestation a pour objectif de dire non à la politisation de la CENI pour des élections en 2023 .
Le duo Fayulu et Muzito, qui a présenté dernièrement son calendrier électoral s’oppose à tout glissement.


Radio Okapi /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*