La RDC déterminée à vaincre le conflit de Beni avec l’appui de la MONUSCO

La guerre est aujourd’hui localisée dans l’Est de la RDC « et nous sommes en train de la combattre. Et nous allons la vaincre », a assuré le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena. Il s’est exprimé ainsi lundi 2 décembre à Kinshasa, à l’issue de la séance de travail que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a eue avec une délégation des Nations unies conduite par le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix.

« Tous les 145 territoires de la RDC étaient en guerre. Et aujourd’hui, avec l’aide de tout le monde, avec l’appui de la MONUSCO et d’autres armées dans le temps, on est parvenu à presque 135 territoires plus ou moins en sécurité », a affirmé Aimé Ngoie Mukena.

Lors de cette rencontre, Sylvestre Ilunga et Jean-Pierre Lacroix ont procédé à la réévaluation de la collaboration entre la MONUSCO et les FARDC dans la sécurisation de populations civiles dans l’Est du pays. Les deux forces sont en effet engagées dans une offensive conjointe contre les groupes armés, particulièrement les ADF à Beni.

Au terme d’une tournée dans cette région de la RDC, le diplomate onusien a exprimé au chef du gouvernement congolais les sentiments de solidarité du Secrétaire général de Nations unies à la suite des massacres des civils au Nord-Kivu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*