le chef de l’État Felix Tshisekedi : Le Saint Père « suit de près sa situation politique et sociale » de la RDC

Selon la Radio Vatican, le chef de l’État a fait savoir que le Saint Père « suit de près sa situation politique et sociale », de la République Démocratique du Congo.« J’ai rencontré une éminente personnalité qui a une parfaite connaissance de notre pays », c’est dans ces termes que le Président de la République Félix Tshisekedi s’est exprimé brièvement au sortir de son audience, de ce vendredi 17 janvier, avec le Pape François au Vatican.

À en croire la même source, Felix Tshisekedi a émis le vœu de voir le Pape François effectuer une visite en République Démocratique du Congo en 2021. Une invitation qui manifestement n’a pas semblé déplaire au vicaire du Christ. « J’ai vu une joie immense sur le visage du Souverain Pontife à l’annonce de cette nouvelle », a déclaré le

président de la République.

Selon la Présidence, le Chef de l’État a également profiter de cette visite pour « procéder à l’échange des instruments de ratification de l’Accord-cadre entre le Vatican et la RDC sur des matières d’intérêts communs. »

Il sied de rappeler que pendant son entretien avec le Pape François, le président Félix Tshisekedi lui a offert « Les Larmes de de Beni », une toile du peintre Claudy Khan symbolisant la souffrance vécue par la population de Beni, et notamment les femmes violées dans cette contrée du pays, suite aux exactions dont ils sont victimes de la part des groupes armés depuis maintenant deux décennies. Un cadeau qui aurait particulièrement touché le Saint Père.

7SUR7.CDLe chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a effectué une visite officielle ce vendredi 17 janvier 2020 auprès du Pape François au Vatican en Italie.

À cette occasion, le Pape François a reçu en audience le 5ème président de l’histoire de la République Démocratique du Congo. Durant leur entretien, les deux personnalités ont mis en évidence « les bonnes relations bilatérales ».

Dans le cadre de cette visite, un accord-cadre entre le Saint-Siège et la République Démocratique du Congo a été signé et entre en vigueur sur des questions « d’intérêts communs ».

Selon Vatican News, cet accord-cadre établit notamment la liberté de l’Église dans son activité apostolique.

Divers domaines sont également réglementés par ledit accord. Il s’agit entre autres de :

– Établissements d’enseignement catholique ;

– L’Enseignement de la religion dans les écoles ;

– L’activité caritative de l’Église ;

– Soins pastoraux dans les Forces armées et dans les institutions pénitentiaires et hospitalières ;

– Régime patrimonial et l’obtention de visas d’entrée et de permis de séjour pour le personnel religieux.

En outre, la contribution de l’Église catholique au processus démocratique et en faveur du bien et le développement intégral de la Nation a été soulignée, en particulier au sujet des domaines de l’éducation et de la santé.

Selon la même source, la situation actuelle du pays a été abordée au cours de la suite des entretiens, avec une référence particulière à la souffrance de la population des provinces de l’Est, en raison des conflits armés persistants et de la propagation du virus Ebola.

Enfin, l’urgence de la coordination et la coopération, aux niveaux national et international, a été évoquée, pour protéger la dignité de la personne et promouvoir la coexistence civile, en commençant par les nombreux réfugiés et les personnes déplacées qui font face à une grave urgence humanitaire.

Il sied de rappeler par ailleurs que le chef de l’État Félix Tshisekedi a également rencontré le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, accompagné de Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États.

La RDC et le Vatican ratifient un accord-cadre

-Le président Félix Tshisekedi s’est rendu ce vendredi 17 janvier à Rome, où il a rencontré pendant une trentaine de minutes le pape François en tête-à-tête avant d’assister à la ratification d’un accord-cadre longtemps attendu.

Cet accord normalise les relations entre les deux États, définit leur périmètre et accorde une personnalité juridique aux différentes organisations de l’Église catholique au Congo. Quasiment un État dans l’État, l’Église est présente dans tous les secteurs au Congo, éducation et santé, sensibilisation et observation électorale. Dans certaines parties reculées du pays, c’est elle qui transporte le salaire des fonctionnaires. Mais pour décrire toutes ces relations, il n’y avait jusque-là aucun cadre juridique.

C’est en 2007, au lendemain des premières élections générales en RDC, que la conférence épiscopale prépare ce texte. Les négociations prendront près d’une décennie et l’accord est finalement signé en mai 2016. Mais très vite, les relations se crispent à nouveau à la faveur de la crise politique.

« Le pape ne voulait pas envisager une ratification dans ces conditions », confie le cardinal Ambongo. C’est aujourd’hui chose faite avec Félix Tshisekedi. Malgré les tensions suscitées par la contestation des résultats des élections par la conférence épiscopale, note le directeur adjoint de la communication de la présidence. Giscard Kusema y voit plus qu’une normalisation, mais un « raffermissement » des relations entre les deux États.

Cet accord reconnaît la liberté religieuse, comme la laïcité de l’État décrétée par la Constitution congolaise, le secret de la confession, le mariage canonique et donne une personnalité juridique à toutes les entités de l’Église catholique au Congo, comme la Conférence épiscopale. Régulièrement victime de spoliations, la Cenco devrait voir ces cas revisités par une commission mixte.

Le cardinal Ambongo n’était pas à Rome, mais il a travaillé à cette ratification cette semaine encore avec le président Tshisekedi. Pour l’archevêque de Kinshasa, c’est une nouvelle ère dans les relations, mais ce n’est pas la fin des négociations, explique-t-il. Selon lui, il va encore falloir travailler aux mesures d’application dans tous les domaines de coopération, jusqu’à négocier un statut pour le clergé dont le rôle n’était jusqu’ici pas reconnu par l’État congolais.

RFI /Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*