le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi sur la balkanisation « Arrêtez de suivre les sorciers qui veulent diviser la RDC »

S’exprimant ce dimanche 19 janvier devant la communauté congolaise vivant en Grande-Bretagne, le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, a, une nouvelle fois, rassuré qu’il n’est pas question de parler de la balkanisation de la RDC tant qu’il est à la tête du pays.Pour le président de la république, ceux qui tiennent ce discours de la balkanisation n’ont rien à dire et cherchent à diviser le pays.

-« La balkanisation est l’affaire de ceux qui n’ont rien à dire. Quand nous étions opposants, nous n’avons pas menti. Il ne faut pas suivre les bêtises venant des sorciers. Arrêtez de suivre les sorciers qui veulent diviser la RDC. Il y a quelques mois, j’avais réuni l’État-major des FARDC et la Monusco. Je suis venu remettre le pays sur les rails », a déclaré Félix Tshisekedi.

En République Démocratique du Congo, le sujet sur la balkanisation est au centre des débats politiques depuis plusieurs jours. Martin Fayulu et le Cardinal Fridolin Ambongo sont parmi ceux qui ont, les premiers, alerté sur l’exécution d’un plan de balkanisation de la RDC.

Par ailleurs, face à la diaspora, Félix Tshisekedi a réaffirmé sa détermination de traquer les groupes armés qui sèment la terreur et la désolation à l’Est du pays, principalement à Beni, où la population est massacrée par les rebelles ougandais de l’Alliance des forces démocratiques alliées (ADF).

« La question de Beni n’est pas une question d’agression extérieure. C’est une question de complot de ceux qui font notamment le trafic des minerais et qui profitent de cette situation. Savez-vous que même au sein des ADF, il y a des Congolais ?… Cette fois, j’ai décidé d’en finir avec les groupes armés. Je vais les traquer jusqu’au bout », a-t-il déclaré.

Il sied de rappeler que depuis le lancement des offensives à Beni contre les rebelles ADF, l’armée nationale a récupéré plusieurs localités qui étaient occupées par l’ennemi.

Actualité

Félix Tshisekedi s’est exprimé à Londres ce dimanche au sujet de la coalition FCC-CACH.

« C’est vrai que dans notre famille du Congo tout le monde n’est pas de bonne foi. Dans la coalition, tout le monde n’est pas sincère. Tout le monde ne veut pas la victoire du peuple. C’est vrai. Je peux vous dire que je suis arrivé au pouvoir par la volonté de Dieu et du peuple, pas par la volonté d’un homme. Ma mission est d’abord de servir mon peuple », a t-il déclaré en lingala.

Il s’est adressé particulièrement aux membres du gouvernement.

« Tout celui qui se lèvera contre moi, surtout s’il est un ministre que j’ai nommé, son nom sera stylo rouge. Chaque fois que je préside le Conseil des ministres, j’insiste sur  la nécessité d’être dans l’unité », a t-il ajouté.

Et d’ajouter:

« Je sais que vous avez déjà des lettres de démission, ici, je vous dis que nous venons travailler pour le peuple. Jusqu’à présent, aucun ministre ne s’est levé contre mes décisions. Je sais parce qu’ils viennent me dire: président, certains d’entre nous subissent des pressions. Ils ne veulent pas que nous travaillons avec toi. Je leur ai dit que ce que j’ai prévu, c’est ce qui va se passer. J’ai un bilan à défendre à la fin de mon mandat. Ils commencent à murmurer et à nous prêter des intentions ».

provinces26rdc.net

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*