les acteurs politiques pointés du doigt dans crise persistante en RDC

La République démocratique du Congo regorge d’immenses richesses tant du sol que du sous-sol. Paradoxalement, sa population croupit dans une misère indescriptible. Incroyable, mais vrai ! Comment peut-on expliquer cette contradiction ? Que faut-il faire pour que la RDC décolle à l’instar d’autres États de la planète ? Ces questions valent la peine d’être posées au regard du gouffre dans lequel, le pays est plongé depuis longtemps.

Des analystes attentifs à la crise multiforme qui secoue la RDC pointent surtout du doigt les acteurs politiques congolais. Et pour cause. Ces derniers sont, selon eux, préoccupés par leurs intérêts personnels en lieu et place du bien-être de la population. Les déclarations qu’ils font à travers les médias prouvent à suffisance que beaucoup d’entre eux sont partisans du statu quo. Ils sont allergiques au changement.

Avec l’accession de Félix-Antoine Tshisekedi à la magistrature suprême, bien des Congolais ont vu une lueur d’espoir. Des signaux positifs ont été observés sur le terrain. Illustration : la gratuité de l’éducation de base est devenue effective à la rentrée scolaire 2019-2020. Curieusement, la matérialisation de cette disposition constitutionnelle est interprétée de diverses manières par des politiques congolais. Deux camps diamétralement opposés s’affrontent. Les uns soutiennent la démarche. Les autres la boudent.

Cette illustration prouve à suffisance qu’il existe une frange de personnes qui fait ombrage au nouveau pouvoir de Kinshasa. Et pourtant, le souci des Congolais est de voir leur pays se développer. Un vœu qui ne rencontre pas, malheureusement, l’assentiment des perdants aux élections de décembre 2018. Raison pour laquelle ils multiplient des stratégies allant dans le sens de bloquer la machine.

Pour le décollage de la RDC, le concours de tous s’avère indispensable, peu importe l’appartenance politique. Malheureusement, les acteurs de la coalition au pouvoir ne jouent pas franc jeu. Conséquence, le blocage est perceptible. Dans son état actuel, le Congo-Kinshasa a besoin d’un nouvel élan pour son développement. C’est pourquoi, sa population s’insurge contre ceux qui militent pour une démarche contraire.


Le Potentiel /Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*