Les querelles entre FCC et CACH empêchent le gouvernement d’assumer ses charges en matière de sécurité et de protection des frontières (AFDC-A/Bahati)

Dans un communiqué du dimanche 05 juillet parvenu à Actu-30.info, le regroupement politique AFDC-A, aile fidèle au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, dit constater que les querelles entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH) empêchent au gouvernement de la République d’assumer ses charges de protéger les frontières nationales et de sécuriser les populations.

4/0QHeWl2ZMH-tzkky1KGEl8hmapZRaXV9ZnXUdT4g4ICHsp9lnbNhtdM

“L’AFDC-A constate que les querelles au sommet de l’État, particulièrement entre le FCC et le CACH empêchent le gouvernement d’assumer ses charges en matière de sécurité et de protection de nos frontières dans un bon nombres de provinces notamment dans le Haut-Katanga, Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Haut-Uele, Bas-Uélé, Kongo-Central, Sud- Ubangi, Nord-Ubangi, Kwango et le Tanganyika”, lit-on dans le communiqué.

En outre, cette plateforme politique fustige l’impunité dont les auteurs des actes de défiance contre les autorités du pays jouissent.

“Des phénomènes genre sécession, balkanisation, auto-determination réapparaissent dont les auteurs ne se cachent pas et ne sont pas inquiétés, des individus profèrent des menaces à l’égard des institutions sans que personne ne les interpelle”, declare l’AFDC-A/Bahati.

Par conséquent, elle invite toutes les institutions de la République, avec en tête le président de la République garant du bon fonctionnement des institutions, à assumer ses responsabilités en vue de garantir la paix, la sécurité et l’État de droit.

Quant au dossier relatif à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), il dénonce et rejette la désignation “non consensuelle et précipitée” de Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale.

De ce fait, le regroupement politique AFDC-A apelle tous ses militants à participer à toutes les marches pacifiques visant à défendre la paix, la démocratie, la bonne gouvernance, l’État de droit et les élections transparentes en RDC.


Actu 30 /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*