Les véritables coulisses et effets des élections de 2018, Corneille Nangaa Yobeluo, compris ou incompris, assume et parle de son avenir politique

62ème anniversaire de l’indépendance, Corneille Nangaa recadre le débat autour de sa personne et assume ses oeuvres en tant que Pdt honoraire de la Ceni.

A la veille du soixante-deuxième anniversaire de l’accession de la République Démocratique du Congo à sa souveraineté nationale et internationale, dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 juin, la toile a explosé tant chez les surfeurs kinois que ceux de la Grande Orientale.

Le gros de débat a tourné autour de la suite du passage de Corneille Nangaa Yobeluo à la tête de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI en sigle, pourtant une grande première figure, mieux acteur principal et majeur de la première alternance pacifique au pays de Lumumba, figure qui est entrée dans l’histoire du géant Congo par la grande porte en dépit du refus de certains de ses compatriotes de reconnaître ou de réaliser l’immensité du travail réalisé par ce géant intello.

Tous les maux que l’on peut reprocher aux Députés nationaux, aux Sénateurs, aux Députés provinciaux, aux Gouverneurs de toutes les 26 provinces de la République, au Président de la République, par ricochet, au Gouvernement et ses membres sont retombés sur la tête de Corneille Nangaa.

Cependant, toutes les prouesses qu’ils peuvent avoir réalisées sont déversées sur les actifs de leurs auteurs et là, personne ne voit Corneille Nangaa.

Une iniquité qui a fait explosé la toile et qui a fait sortir le Président de son silence, de sa nouvelle casquette de fermier, d’acteur de développement et d’un nouvel homme politique calme, discret et aux mains tendues, pourtant, depuis aujourd’hui plusieurs mois, Corneille Nangaa Yobeluo est resté effacé, absent des médias afin d’y laisser tout l’espace à son successeur, son frère bien-être Kadima et lui permettre de mener sa politique paisiblement.

” _Je n’ai pas encore bien identifié la raison de ce débat autour de ma personne comme ancien Président de la CENI. Voudriez-vous me dire ce qu’on cherche réellement ?_ “, s’est interrogé Corneille Nangaa en s’adressant à un des surfeurs de la Grande Orientale, son espace naturel.

Corneille Nangaa de poursuivre, ” _nous sommes en 2022. Les élections de 2018 sont passées depuis près de 4 ans maintenant. Elles sont derrière nous. J’en ai été l’un des acteurs majeurs, ce que j’assume_ “, a-t-il martelé.

Au cours de ce grand débat sur l’histoire de la nation, le Président honoraire de la CENI est revenu sur plusieurs évidences notamment,

L’Organisation et le management pointus des scrutins dans des circonstances émaillées d’incertitude et de méfiance des acteurs ; Annonce des résultats dans le calme sans effusion de sang et surtout sans un coup de balle ; La première alternance pacifique est là 62 ans après l’indépendance ; Pour la toute première fois dans l’histoire de la RDC, on a un ancien Président de la République vivant et libre dans son pays et un nouveau Président en fonction ; L’ordre institutionnel a été rétabli avec la première passation pacifique et civilisée du pouvoir après 60 ans d’indépendance ; Le Rapport général sur le processus électoral a été présenté à l’assemblée nationale en conformité avec la loi organique de la Ceni. Ici, Corneille Nangaa a rappelé que ce rapport a été adopté avec applaudissements effectués debout (standing ovation) par la représentation nationale.

” _J’ai fait ma part pour l’avancement de ce pays, le pays de tous les Congolais que nous sommes. Je suis en fait l’acteur de L’ALTERNANCE. Non seulement j’assume, mais aussi j’en suis fier. L’histoire appréciera_ “, a poursuivi le Président honoraire de la CENI.

” _Je n’ai nullement l’intention de prétendre que tout était parfait. Cependant, dois-je aussi répondre de la gouvernance du régime actuel ? Il y a des compatriotes qui estiment que je suis RESPONSABLE. C’est bien leur droit et je respecte leurs opinions. C’est tout de même de l’amalgame et un raccourci dangereux et subjectif_ “, a-t-il lâché.

_Quid de l’avenir politique de Corneille Nangaa Yobeluo, un homme anciennement indépendant, neutre et sans couleur politique ?_

” _Je suis maintenant un acteur politique en bonne et due forme avec une mobilisation pour le développement et une offre politique ambitieuse dont les détails seront présentés dans les jours avenir_ “, a conclu le Président Corneille Nangaa Yobeluo.

Corneille Nangaa en pleine brousse de Gombari. Photo DT

En effet, cela remonte à quelques mois depuis que l’alterneur en chef de la RDC avait apparu devant la presse, ce fût devant la forte équipe des Nations-Unies en mission en RDC. Corneille Nangaa, l’homme a la machine à voter a répondu à toutes les préoccupation à la grande satisfaction de l’équipe en leur démontrant une maîtrise parfaite de la cartographie non seulement électorale de la RDC, mais plutôt de toute l’étendue physique du pays de Patrice. Ainsi, faudra-t-il rassurer que Nangaa a prouvé qu’il est resté un véritable expert en matières électorales à l’échiquier africain, d’où, un patrimoine humain à protéger par les congolais et ses frères de la Grande Orientale.

Ses multiples périples à travers le monde et sa RDC, ont suscité en lui davantage le goût de développement et il a pensé qu’y arriver, l’agriculture est un véritable levier, si pas le moteur lui-même, puis la politique accompagnera.

Ainsi, l’homme quitte la CENI et quitte momentanément la commune luxueuse de la Gombe à Kinshasa, cap vers Gombari dans son Haut-Uélé natale. Là, le grand fermier investit massivement sur plusieurs hectares dans la culture du riz, du maïs, du manioc, de tomates, oignons et pommes de terre, en une quantité excessive.

Dans les tout-prochains jours, Gombari, mieux, le Haut-Uélé sera un grenier agricole, une pépinière agricole en RDC avec cet gigantesque chef-d’œuvre agricole signée Corneille Nangaa Yobeluo jusqu’à nourrir jusqu’en Afrique Centrale.

Il a su jouer avec cette casquette d’alternateur : De l’homme de développement, un agriculteur à l’homme politique, Nangaa ne voit qu’un dynamisme permanent et complémentaire. En homme politique, Corneille Nangaa est dans une perspective de lancer des activités politiques de grande envergure qui vont épater le monde, et ce, tout en ne rejetant personne, tout en lançant des offres très ambitieuses pour un développement intégral de géant Congo.

On avance !!!


orientaleinfos / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*