RDC : L’Hôtel de ville veut mettre fin aux pratiques de « demi terrain » à Kinshasa

Une équipe d’agents du ministère provincial de transport sera bientôt déployée à travers pour traquer les taximen qui s’adonnent aux pratiques de demi terrain, qui consistent à segmenter un itinéraire officiel en plusieurs courses et d’en exiger des paiements.

Selon le ministre provincial des transports, cette pratique de sectionnement des trajets est une forme de tracasserie et rançonnement de la population.

« Tous les propriétaires des véhicules personnes physiques et morales ont l’obligation de se conformer à l’arrêté interministériel du 19 octobre 2018 fixant le taux des droits, taxes et redevances à percevoir à l’initiative du ministère de tutelle de s’acquitter des taxes et redevances notamment le certificat de contrôle technique du premier et deuxième semestre 2019, de l’autorisation de transport des personnes et des biens », a fait savoir à TOP CONGO FM, le ministre Mbokoso Amous qui regrette le retour en force de cette vieille pratique.

« Cette pratique a comme conséquence la hausse illicite des tarifs. Je rappelle aux propriétaires et conducteurs des véhicules commis au transport, qui font souffrir la population par ces mauvaises pratiques,  que les agents de la division urbaine des transports et communications seront déployés à partir de ce lundi 14 octobre 2019 sur toutes les artères de la ville de Kinshasa pour contrôler les véhicules en règle avec les actes susvisés et réprimer le comportement ci-haut décrié


Top Congo
/Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*