L’Iran se réserve le droit de répondre « à l’acte de guerre » posé par les USA « au bon moment et au bon endroit » (Ambassade iranienne à Kinshasa)

L’Ambassade de la République Islamique d’Iran à Kinshasa a réagi suite à l’assassinat du Général Qassem Soleimani, Commandant de la Force Quds du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (IRGC), qui a été assassiné en Irak, le vendredi 02 janvier 2020, lors de sa visite officielle dans la capitale irakienne Bagdad lors d’un raid aérien américain sous l’ordre du Président américain Donald Trump. 

L’Iran considère Le Général Soleimani comme un héros national et un pionnier dans la lutte contre les groupes terroristes dans la région. L’ambassade souligne que « son rôle pour empêcher la chute de la Syrie et de l’Irak aux mains des groupes extrémistes comme Daech (ISIS) est indéniable ». Pour l’Iran cet acte posé par les USA est l’exemple flagrant « d’un terrorisme d’Etat ».

« Le Général Soleimani, autorité militaire officielle de haut niveau, était l’invité officiel des autorités irakiennes. De par leur acte illégal, les Etats-Unis ont porté atteinte à la souveraineté d’un Etat souverain et indépendant. L’attaque terroriste commise par l’appareil militaire des États-Unis en Irak est un exemple évident du terrorisme d’État et constitue une violation flagrante des principes fondamentaux du droit international, en particulier ceux énoncés dans la Charte de l’ONU, comme la violation de la souveraineté de l’Irak, et entraîne donc la responsabilité internationale des États-Unis. Il s’agissait d’un acte de guerre de la part des États-Unis contre le peuple Iranien. Donc, la responsabilité de la violation de ces lois et leurs conséquences incombent aux Etats-Unis », explique iranienne l’ambassade dans un communiqué.

Elle ajoute que « la République Islamique d’Iran utilisera son droit à travers les lois internationales afin d’adopter les mesures nécessaires pour sa défense légitime et se réserve le droit de répondre à cet acte de guerre au bon moment et au bon endroit ».

L’Iran a tiré une dizaine de roquettes sur deux bases militaires en Irak abritant des forces américaines.

« Nous avons l’armée la plus puissante du monde. Je ferai une déclaration demain (mercredi, ndlr.) matin », a pour a part tweeté Donald Trump.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*