Naissance rare d’un éléphant blanc en Birmanie

Un rare éléphant blanc, considéré par beaucoup dans le pays à majorité bouddhiste comme un signe de bonne fortune, est né fin juillet, dans une région de l’ouest de la Birmanie.

Un rare éléphant blanc est né le 23 juillet dans l’État de Rakhine, à l’ouest de la Birmanie, a annoncé mercredi un média d’État. Le pachyderme pesait à la naissance près de 80 kilogrammes, pour environ 70 centimètres de hauteur, a indiqué le «Global New Light of Myanmar». Il possède sept des huit caractéristiques associées aux éléphants albinos, dont « des yeux de couleur perle », « un pelage blanc », « une queue distinctive », selon le quotidien officiel de ce pays d’Asie du sud-est.

Symbole de la royauté

Sa mère, âgée de 33 ans et nommée Zar Nan Hla, est gardée par une entreprise publique de bois. Les images diffusées par la chaîne d’État ont montré l’éléphanteau, qui n’a pas encore de nom, jouer dans l’eau avec sa mère. Les éléphants blancs, très rares, sont considérés comme un joyau de bon augure dans certaines cultures bouddhistes d’Asie du Sud-Est, qui les associent aux symboles de la royauté. Il en existe six en captivité dans la capitale Naypyidaw, selon le média d’État, principalement de l’État de Rakhine et de l’Ayeyarwady (sud).

Des internautes sceptiques

Sur les réseaux sociaux, certains commentaires étaient sceptiques, dans un contexte de tensions accrues en Birmanie, plongé dans le chaos depuis le coup d’État militaire du 1er février 2021, et la répression d’opposants par la junte qui a suivi. « Suis-je daltonien ou l’éléphant ne paraît gris qu’à moi ? », s’interroge l’un d’eux, alors qu’un autre a lancé : «Maintenant, le pauvre éléphant va devoir aller en prison.»


Le matin/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*