RDC : 16 rwandais membres  »d’un réseau criminel » rapatriés dans leur pays pour être jugés(Goma)

C’est le maire de la ville de Goma, Muissa Nkesse Timothée, qui a organisé le transfèrement de ces sujets rwandais dans leur pays d’origine en collaboration avec son homologue de Rubavu, ville voisine de Gisenyi. 16 criminels de nationalité rwandaise interpellés le 8 janvier à Goma, parmi d’autres criminels de nationalité congolaise, par la police ; ont été rapatriés dans leur pays d’origine ce vendredi 10 janvier par les autorités congolaises afin d’y être jugés.

Le maire de Goma les a accompagnés jusque sur le sol rwandais après avoir rempli les formalités à la Direction Générale des Migrations (DGM). Ils ont été accueillis par la police rwandaise en présence du vice-maire de Gisenyi en charge du développement économique, Nzabonimpa Déogratias.

« Nous sommes contents de le relation entre Gisenyi (Rwanda) et Goma (RDC). On travaille de commun accord tous les jours, on est content de la collaboration actuelle. C’est une activité normale qui s’organise et nous aussi nous faisons ça aussi. Les congolais qui commettent aussi des crimes au Rwanda, on les repartie aussi chez eux », a déclaré Nzabonimpa Déogratias, vice-maire de Gisenyi.

Pour le maire de Goma, cette action « est la preuve d’une bonne collaboration entre les deux pays voisins pour la sécurité des populations de deux pays ». Il a assuré que la traque d’autres bandits tant congolais qu’étrangers qui s’adonnent à des activités criminelles en ville de Goma, continue.

C’est le lundi 06 janvier dernier que le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita avait alerté sur la présence des réseaux criminels rwandais, burundais et ougandais qui ont pour mission de rendre « invivable » la ville de Goma. Depuis, la sécurité dans quelques quartiers en proie à insécurité a été renforcée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*