RDC-Affaire 15 millions : Le CLC exige la suspension des personnes impliquées et annonce des actions contre la corruption le 1er octobre si rien n’est fait

Le CLC a aussi évoqué la corruption massive selon cette structure des députés provinciaux lors de l’élection des sénateurs et dont ni le rapport par le chef de l’État, ni le rapport du parquet général de la République n’ont réussi à élucider les auteurs.Au cours d’une déclaration ce jeudi 19 septembre intitulée « ensemble, disons non à l’impunité et à l’impuissance de la justice », le Comité Laïc de Coordination, (CLC) est revenu sur l’affaire des 15 millions disparus dans le compte du trésor public.

Le CLC dit craindre le retour des méfaits décriés et formule une série d’exigences aux autorités actuelles.

« Jusqu’ au 30 septembre 2019, le CLC exige la suspension à titre conservatoire de toutes les personnes impliquées dans le détournement de 15 millions de dollars afin de permettre à la justice de faire son travail sans entrave, la démission de tous les juges de la Cour Constitutionnelle afin de mieux permettre à cette haute Institution de vivre sa renaissance avec une nouvelle équipe des juges compétents, dignes et intègres », affirme cette coordination des laïcs catholiques.

Au-delà de ce délai et des signaux prometeurs, le CLC annonce d’ores et déjà au nom du peuple Congolais, le démarrage à partir du premier octobre d’une grande croisade nationale contre l’impunité, la corruption, l’impuissance de la justice et des forces de l’ordre.

À noter que cette déclaration intervient le jour même de la commémoration de trois ans du début d’actions visant à dire non à un troisième mandat de l’ancien chef de l’État Joseph Kabila et à l’organisation des élections.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*