RDC : Après la formation du gouvernement Lamuka prévoit de rencontrer Félix Tshisekedi (Lutundula)

D’après cet opposant, la réunion devra porter sur la décrispation politique, la réforme du système électoral en vue de préparer dans la sérénité les élections de 2023 et sur les droits de l’opposition, garantis par la constitution.

« La Coalition Lamuka va rencontrer le président Félix Tshisekedi après la formation du gouvernement », a annoncé ce lundi 8 juillet 2019 à Top Congo FM, Christophe Lutundula, secrétaire permanent du bureau politique d’Ensemble pour le changement, regroupement membre de la coalition Lamuka.

« Nous devons également nous mettre d’accord avec le Chef de l’Etat sur la manière d’assurer la paix civile dans notre pays et de sécuriser l‘ensemble de nos populations notamment celles de l’Est », a ajouté Christophe Lutundula.

Il précise que cette rencontre avec le Chef de l’État congolais est une proposition d’Ensemble pour le Changement. Le député Lutundula souligne également que cette offre de dialogue avec le président de la République cadre avec la perception de l’opposition, prônée par Lamuka.

« C’est ça la proposition que moi j’ai faite et je pense que la proposition de Moïse Katumbi est une proposition transparente, sincère et conforme à notre perception de l’opposition qui doit être une opposition républicaine, une opposition de contribution, une opposition vigile de la démocratie, et du respect des institutions de la République », soutient Christophe Lutundula.

D’après lui, cette rencontre devra intervenir après la formation du gouvernement, afin d’éviter toute suspicion autour de la participation de l’opposition en son sein. Lors de son retour à Lubumbashi en mai dernier, l’actuel coordonateur de Lamuka, Moise Katumbi, avait indiqué que sa plateforme ne participera pas au gouvernement.

Crédibiliser un régime sorti du hold-up électoral

Pour sa part, Steve Kivuata considère cette proposition d’Ensemble pour le Changement comme une démarche visant à crédibiliser un régime résultant d’un hold-up électoral.

« On ne peut pas crédibiliser un régime sorti du holdup électoral. Si rencontre devrait y avoir, c’est d’abord après une réunion du présidium, où les options claires doivent être levées », rétorque Steve Kivuata, porte-parole de Lamuka et proche de Martin Fayulu.

D’après lui, l’option de rencontrer l’actuel chef de l’Etat n’a jamais été levée par le présidium de Lamuka. À l’en croire, la seule option sur la table de la plateforme Lamuka est celle proposée par Martin Fayulu, qui réclame notamment la mise en place d’une institution des réformes institutionnelles et des élections anticipées.

Une proposition jamais débattue au sein de la plateforme politique Lamuka, avaient alors indiqué plusieurs cadres d’Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi.

Top Congo FM

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*