RDC : au moins 6 morts dans une nouvelle attaque des ADF à Oicha

Au moins six civils ont été tués lundi 18 novembre matin, dans une nouvelle attaque des rebelles ougandais des ADF au quartier Pakanza dans la commune rurale d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu). Selon la société civile locale qui livre ce bilan, cinq autres personnes ont été grièvement blessées et six maisons incendiées par des assaillants.

Ces six personnes tuées à Oicha portent à 54 le nombre des civils tués depuis sept jours au cours de différentes attaques des ADF dans le territoire de Beni, comptabilise la société civile de Beni.

Selon elle, la population se dit exaspérée par ces massacres et la multiplication des attaques de ce groupe armé, malgré les opérations des Forces armées de la RDC (FARDC).

Cette nouvelle attaque a occasionné le déplacement de plusieurs ménages vers des endroits supposés sécurisés.

Sur le terrain, les FARDC sont déployées sur cinq axes pour contenir la menace des ADF. Il s’agit de :

  • L’axe Sud couvrant la zone de Mwalika
  • L’axe Nord couvrant la zone de Madina et Mapobu
  • L’axe Centre qui vise Mayongose dans la ville de Beni
  • L’axe Semuliki qui relie les deux Lacs, Edouard et Albert
  • L’axe Ituri.

Quatre de ces axes sont placés sous le commandement de généraux.

La veille de cette attaque, les FARDC avaient pris le contrôle de la vallée de Chochota, située à plus ou moins 12 Kilomètres au nord-est d’Oicha après quatre jours de violents affrontements avec les rebelles ougandais.

Les sources militaires parlent de l’un des importants bastions de ce groupe armé, où les FARDC ont découvert des lieux de radicalisation des combattants.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*