RDC : Aussitôt mis en service, le bus des prisonniers tombe en panne

Le 26 juillet dernier, le gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, a doté le Parquet général de Lubumbashi d’un bus neuf pour le transport des détenus. Ceci dans le but de faciliter leur transfert. Un acte salué dans la ville. Mais voilà, à peine mis en service, ce nouveau bus est déjà tombé en panne.

Selon une source au Parquet de Lubumbashi, ce bus se trouve actuellement coincé non loin de l’université de Lubumbashi en attente du remorquage. Ce dernier effectuait un transfert des détenus vers la prison de la Kasapa. Malheureusement, il a fini sa course à mi-chemin.

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) via son coordonnateur, Maître Joseph Kongolo, se désole de cette situation. ”C’était lors de la première course en amenant les détenus à la prison avant même d’arriver à la Kasapa, qu’il est tombé en panne. Il avait à son bord les détenus”, dit-il. Avant d’ajouter, ”jusque-là, personne ne veut parler de cette situation au niveau du Parquet. Les personnes contactées tout en confirmant, disent n’avoir pas été autorisées de donner cette information. Selon les mêmes sources, une enquête est en cours pour identifier la véritable cause de cet incident. Aussi pour savoir s’il est d’origine criminelle pour une tentative d’évasion ou non”.

Normes sécuritaires

Il faut noter que lors de cette dotation, certains experts en criminologie ont soulevé des questions sur ce véhicule. Selon Phylis Ntumba criminologue, un véhicule de transport des prisonniers doit répondre à un certain nombre de normes sécuritaires. Entre autres, ce véhicule doit être compartimenté, c’est-à-dire pourvu des compartiments individuels pour des prisonniers relativement dangereux. Il doit avoir des menottes ou ceintures de contention, il ne doit pas être translucide. À savoir, que ce bus ne devra pas permettre aux personnes extérieures de voir distinctement les visages des prisonniers. Un véhicule doté des dispositifs de communication avec les autres véhicules d’escortes.

Pour rappel, par le passé, Moïse Katumbi avait également doté le Parquet d’un bus de même modèle pour le transport des prisonniers.


Magazine La Guardia / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*