RDC-Bukavu : l’Hôtel de Poste en feu, au moins 4 médias réduits au silence !

Plusieurs médias logés dans le bâtiment de l’Hôtel de poste de Bukavu sont réduits au silence depuis 23 heures de ce mardi 14 septembre 2021. Ceci fait suite à un gigantesque incendie survenu dans ce bâtiment, emportant tout au passage.

Selon Claude Kashonga, Directeur de la Radio Maturité Télé 9, (MRT9) qui s’est confié à LaPrunelleRDC.info, au moins 4 radios et télévisions ont été victimes de ce feu dévorant.  C’est d’abord la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC), Canal Futur, RTVGL, ou encore la MRT9.

Ici, émetteurs, matériels de reportage, studios et autres outils nécessaires ont été emportés par ce feu dont on ignore encore l’origine et la cause.

Par ailleurs, Iriba FM, Fan FM ou encore RTR ont été sauvées de justesse.

En plus des médias réduits au silence, le centre de capture des passeports a été complétement incendié. Même sort pour les bureaux de la Cellule Anti-fraude du Sud-Kivu.

L’Hôtel de poste de Bukavu abritait plusieurs autres commerces, des cabinets d’avocats et autres bureaux, des Eglises, des bureaux et auditoires des Universités, Secrétariats publics, etc. La grande partie de ces maisons et est calcinée. Des véhicules stockés à l’intérieur partis en fumée.

Bref: une vie qui s’est arrêtée d’un coup dans l’Hôtel de poste, l’un des bâtiments le plus fréquenté de la ville de Bukavu, Chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Ce n’est pas la première fois que ce bâtiment est victime d’un tel événement sinistre mais ce qui est sûr est que cette catastrophe est un coup dur contre le monde médiatique de Bukavu qui tente de se relever malgré les multiples contraintes.

Le bâtiment de la poste de Bukavu incendié le 15 septembre 2021.
Radio Okapi/Ph. Emmanuel Elameji

Un important incendie a consumé l’hôtel de la Poste de Bukavu dans la nuit du mardi à ce mercredi 15 septembre. En plus des services postaux, ce bâtiment situé dans la commune d’Ibanda, abrite la station provinciale de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), qui a perdu tout son matériel. Plusieurs services étatiques en sont victimes, notamment le centre de capture des passeports biométriques pour le Sud et Nord-Kivu.

Jusqu’à ce matin, le sol cimenté était encore chaud et recouvert de cendres à l’hôtel de la Poste de Bukavu. Des gros câbles électriques tordus, traversant la cour intérieure de ce bâtiment, rasent presque le sol. Alors qu’une couche épaisse de fumée se dégage encore à quelques endroits.

De ce complexe, qui date de l’époque coloniale, seuls les murs extérieurs, peints en jaune mais désormais sombres, sont encore visibles.

Outre les services postaux, ce bâtiment était devenu comme une galerie avec plusieurs locataires commerciaux. Beaucoup de ceux qui ont tout perdu se sentent aujourd’hui impuissants face à l’ampleur des dégâts.

La RTNC/Bukavu réduite au silence. Il faudra de gros moyens et dans l’urgence pour remettre ce média public en ondes, estime un des spectateurs rencontres sur le lieu du sinistre.

L’origine de cet incendie est encore inconnue. Les enquêtes sont en cours, rassure le ministre des Postes et communications trouvé sur le lieu.

En septembre 2011, un autre incendie avait déjà calciné partiellement l’hôtel de la Poste de Bukavu.

 

La Prunelle/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*