RDC – Choléra : 573 cas rapportés dans 54 zones de santé de 12 provinces

Dans un communiqué parvenu récemment à notre Rédaction, le ministère de la Santé publique indique que, jusqu’à la semaine 6 de l’année 2019, plus précisément du 4 au 10 février 2019, 573 cas de choléra, dont 17 décès, ont été rapportés dans 54 zones de santé situées dans douze provinces de la République démocratique du Congo.

Selon la source, sur les 573 cas dont 17 décès rapportés sur l’ensemble du pays, 219 cas dont zéro décès ont été rapportés dans la province du Haut-Katanga, 110 cas dont cinq décès dans la province du Haut Lomami, 84 cas dont dix décès dans la province du Tanganyika, 81 cas dont un décès au Sud-Kivu, 24 cas dont zéro décès dans le Lualaba, 16 cas dont zéros décès dans le Sankuru, treize cas dont zéro décès au Nord-Kivu ainsi que douze cas et zéros décès à Kinshasa, pour ne citer que les provinces qui ont notifié au moins dix cas de choléra au cours de la semaine 6.

Comme on peut le constater, les provinces endémiques (Haut-Katanga, Haut-Lomami, Tanganyika et Sud-Kivu) demeurent depuis quelques semaines les grands pourvoyeurs de cas de choléra. Des efforts doivent être renforcés pour arriver à endiguer rapidement ces épidémies et revenir à zéro cas dans les provinces épidémiques et atteindre le seuil de moins de 20 cas dans les provinces endémiques.

La source rapporte également que la prise en charge curative des malades se fait gratuitement grâce aux fonds propres du gouvernement et à l’appui de ses partenaires tels que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Médecins sans frontières (MSF). La sensibilisation se poursuit bien qu’elle doive être renforcée pour arriver au changement effectif des comportements de la part de la population.

Pour ce qui concerne l’eau de boisson, il y a maintien des points fixes de chloration d’eau dans des points de puisage à forte affluence. Par ailleurs, la désinfection des ménages qui ont rapporté des cas se fait aussi.

Il convient de noter que les activités communautaires, dont la chloration d’eau dans des points fixes et porte à porte, la sensibilisation pour l’adoption des mesures préventives d’hygiène, la désinfection des ménages ayant notifié des cas de choléra et des ménages qui les environnent, la recherche active des cas dans la communauté doivent être renforcées.

Ces activités sont importantes pour couper la chaîne de transmission dans la communauté, car depuis le début de l’année 2019 la notification hebdomadaire évolue en dents de scie et la létalité reste élevée, précise le ministère de la Santé publique. Depuis le 1er janvier jusqu’au 10 février 2019, la RDC a notifié au total 3 308 cas de choléra et 106 décès, soit une létalité de 3,2 %. Par ailleurs, au moins un cas de choléra a été identifié dans 14 des 26 provinces de la RDC et dans 92 de 518 zones de santé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*