RDC : Cinq cents conflits parcellaires enregistrés dans une année au Tanganyika

Cinq cents conflits parcellaires ont été enregistrés dans une année soit de 2019 à 2020 dans la province du Tanganyika, a annoncé le week-end M. Fidèle Kitenge Cha Mugeya, ministre provincial des Infrastructures du Tanganyika lors de son intervention à l’atelier de renforcement de capacités sur l’analyse du contexte du plaidoyer pour l’atténuation des conflits parcellaires au Tanga noya.

Il a précisé que les causes de ces conflits parcellaires enregistrés dans cette province sont nombreuses notamment l’ignorance de la loi foncière par la population, la distribution anarchique sans qualité des parcelles par les chefs coutumiers alors que Kalemie a déjà le statut d’une ville après le démembrement de l’ancienne province du Katanga, et aussi l’octroi des faux documents pour l’obtention d’un terrain par des agents inciviques  en contournant le Conservateur des Titres immobiliers et du chef de division  du cadastre ainsi qu’au mépris de la division de l’urbanisme par les bénéficiaires de ces faux documents qui construisent sans normes.

Pour remédier à cette situation  il préconise l’application stricte et sans faille de la loi foncière à tous les niveaux dans la province, et qui doit passer par une large campagne de sensibilisation en cette matière foncière.

 

 

ACP/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*