RDC : Conditions de vie inhumaines à l’hôpital général de Kinshasa

Votre Infos est provinces26.net

L’hôpital général de Kinshasa (ex-Mama Yemo) est en proie à une insalubrité généralisée, ont rapporté des témoins mercredi 6 novembre. Les malades s’alarment et redoutent le pire si rien n’est fait au plus vite par l’Etat congolais. Les toilettes font cruellement défaut dans cet hôpital public. Dès l’entrée de l’hôpital, d’étouffantes odeurs nauséabondes gênent la circulation.

4/0QHeWl2ZMH-tzkky1KGEl8hmapZRaXV9ZnXUdT4g4ICHsp9lnbNhtdM

Un parent, dont l’enfant a été admis aux urgences depuis samedi 2 novembre, raconte le calvaire vécu pour faire ses besoins physiologiques :

« Vers 3 heures du matin, moi-même j’avais besoin de me soulager. Quand j’ai posé la question, on me dira qu’il faut longer le couloir et aller dans ce petit coin là tout noir. Quand j’y arrive, je trouve quelqu’un tout nu avec un petit pot. J’étais obligé de faire mon besoin dans la nature dans l’enceinte même de l’hôpital. »

De son côté, le médecin directeur, Clément Mbaki Nsiala, reconnait la vétusté des ouvrages de cet hôpital, qui n’avait que 800 lits à sa construction en 1912 quand Kinshasa comptait moins d’un million d’habitants.

Dr Clément Mbaki Nsiala affirme, par ailleurs, que faute de moyens, les fosses septiques n’ont été curées qu’une seule fois en mai 2019 :

« Le travail n’est pas à la hauteur, parce que les moyens financiers ne suivent pas. Il faut des moyens lourds, or nous avons fait ça avec des journaliers qui travaillaient à la main. Donc, c’est un problème difficile. Les toilettes existent mais pas des toilettes cinq étoiles. Les conditions ne sont pas optimales. »

Dr Mbaki dit manquer 800. 000 dollars américains pour réhabiliter les sanitaires de cet hôpital. Il dit fonder son espoir sur le Président Félix Tshisekedi, qui avait promis d’insérer cet hôpital au programme de ses urgences.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*