RDC-Covid-19 : à Kinshasa, les familles vivant de l’aide de la diaspora peinent à nouer les deux bouts du mois

Plusieurs familles sont à l’abri du manque grâce à leurs membres de la diaspora qui couvrent leurs besoins en logement, nourriture, sanitaire, scolaire, etc. Cependant, l’apparition du coronavirus dans le monde ayant entraîné l’inactivité et la perte d’emploi pour certains et bouleversant complètement les habitudes, ne permet pas à plusieurs ressortissants congolais de subvenir aux besoins des leurs.

Du coup, la banque Lambert se porte bien.

Ce système d’emprunt au taux de remboursement élevé avec un délai généralement court auquel se livrent les familles démunies et celles en urgence ne met pas totalement à l’abri et ce n’est pas sans connaissance de cause que les familles s’y exposent. Car, en effet, le taux d’intérêt est fixé à 50 % pour la période d’un mois. En cas de non paiement, chaque dépassement de délai en jours ou en semaine convenu induit une majoration de 25 %.

Et bien au-delà de la survie, dans un contexte socioculturel où avoir fait voyager ses enfants est symbole de réussite et de fierté, l’immigration en Occident,  contexte économique oblige, est le meilleur investissement possible pour des familles modestes de la capitale kinoise. C’est le cas d’un père de famille, monsieur Luzolo Crispin, habitant de la commune de Mont-Ngafula qui raconte ses difficultés causées par la crise sanitaire liée au covid-19.

« Je suis retraité d’une entreprise de la place, et j’ai vendu ma parcelle de 20m/20 pour envoyer deux de mes enfants Europe au mois de janvier de l’an dernier et ce n’est qu’en février 2020 qu’ils sont entrés dans l’espace Schengen ! Ils sont passés par la Turquie et la Grèce.

Déjà en Turquie ils m’envoyaient 500 usd tous les mois. Cette somme subvenait à nos besoins durant le mois. Je priais pour qu’ils entrent à l’espace Schengen. Malheureusement, cette pandémie a tout bouleversé et je ne sais plus à quel saint me vouer ! Ma femme, mes enfants et moi mourons de faim. Heureusement que les écoles sont fermées et la mesure prise par le chef de l’Etat en ce qui concerne la gratuité de l’énergie [eau et électricité] nous épargne si tant bien que mal du pire », a-t-il indiqué.

MCP /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*