RDC : Des militants de l’UDPS exigent le divorce avec le FCC et menacent de se rendre à Kingakati

Des militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), disent non à la coalition FCC-CACH et exigent le divorce.Dans une manifestation ce vendredi 11 octobre 2019 contre ce qu’ils qualifient de tentative d’attentat contre le président Tshisekedi avec la disparition de l’avion cargo affrété par la présidence, ils projettent également une descente à Kingakati.

« Nous disons au président Félix Tshisekedi qu’il n’est pas Jésus-Christ, qu’il n’est pas Dieu. Nous ne voulons plus de cette coalition et nous allons nous mobiliser pour nous rendre à Kingakati », a dit un des militants du parti présidentiel applaudi par ses compagnons devant le siège du parti.

Ces militants reprochent au chef de l’État d’adopter une attitude semblable à celle d’un religieux depuis qu’il est à la tête de la République Démocratique du Congo.

Ils l’appellent ainsi à agir pour mettre fin à l’existence de la coalition au pouvoir FCC-CACH.

Pour le moment, ces militants disent attendre l’arrivée d’Augustin Kabuya, secrétaire général du parti.

7sur7

7sur7

Le secrétariat exécutif provincial du PPRD/Mont-Amba situé dans la commune de Limete 6ème rue, a été attaqué ce vendredi 11 octobre 2019.

Selon les témoignages recueillis sur place, ce sont les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès, (UDPS) qui seraient à la base de cet incendie.

« Quand nous avons appris qu’il y a des désordres à l’UDPS, nous avons évacué le lieu », a affirmé un partisan du PPRD interrogé sur place.

D’autres témoins affirment que ces militants vêtus en T-shirts blancs avec des insignes de l’UDPS étaient accompagnés des motocyclistes communément appelé « Wewa ».

Une voiture trouvée sur place a été incendiée, un drapeau du parti brûlé et des vitres cassées.

Aucune perte en vies humaines n’est signalée. Le général Sylvano Kasongo, patron de la Police ville de Kinshasa est présentement sur le lieu pour constater les dégâts.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*