RDC/Djugu : Retour de réfugiés congolais en provenance de l’Ouganda

Des femmes et des enfants congolais arrivent en mai 2017 à un point frontalier à Chissanda, en Angola, après avoir fui les violences dans la province du Kasaï, en République démocratique du Congo. Photo HCR/Pumla Rulashe

Des réfugiés congolais, qui avaient fui les atrocités de Djugu vers Ouganda, affluent depuis une semaine à Tchomia et autres localités au bord du lac Albert. Ce mouvement retour est dû à l’amélioration de la situation sécuritaire dans ce territoire de l’Ituri, ont indiqué dimanche 8 septembre le chef de collectivité de Bahema Banywagi et des sources militaires. Selon eux, aucune attaque des assaillants n’a été signalée ce dernier trimestre dans les villages lacustres, qui sont sécurisés par les FARDC.

Ce retour des réfugiés congolais est observé chaque jour dans les localités situées le long du lac Albert. Il s’agit notamment de Tchomia, Nyamamba, Café, Joo, Torges et Gbi.

Les autorités coutumières locales rapportent que ces personnes, constituées essentiellement des femmes et des enfants, arrivent par petits groupes notamment dans des pirogues. Selon les statistiques fournies par les services œuvrant aux frontières, plus d’un millier de ces retournés ont été enregistrés ces deux dernières semaines.

De centaines d’autres qui accostent dans des villages périphériques échappent au contrôle de l’Etat. Le chef de Bahema, Banywagi Kawa Panga, et le président des jeunes de cette entité indiquent que ce retour volontaire des réfugiés congolais est dû à l’amélioration de la situation sécuritaire dans leurs milieux d’origine.

Le porte-parole de l’armée en Ituri, lieutenant Jules Ngongo, précise que les assaillants avaient été délogés du littoral du lac Albert, où il y a actuellement une forte présence militaire.

Ce retour est aussi motivé par le souci de parents réfugiés et déplacés de scolariser leurs enfants, selon des sources concordantes, dont certains ont déjà perdu deux années scolaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*