RDC : échanges de tirs dans une patrouille, deux morts et 32 présumés bandits arrêtés(Lubumbashi)

La  Police Nationale Congolaise (PNC) a mis la main sur un réseau de bandits armés à Lubumbashi.  Au total, 32 personnes ont été arrêtées, principalement dans la commune Annexe, l’une de sept communes de la ville cuptrifère. Deux d’entre elles ont été tuées dans la  nuit du mardi  24 au mercredi 25 décembre 2019 au quartier Kisanga.  C’était lors des affrontements avec l’équipe des patrouilleurs. Le colonel Simplice Tshikala, commissaire supérieur du groupe de recherche et d’investigation du Haut-Katanga qui a présenté ces présumés bandits au gouverneur Kyabula et l’équipe du conseil provincial de sécurité ce mercredi, a précisé que ces derniers opèrent, soit dans le cambriolage, dans les églises et d’autres sur le tronçon Lubumbashi-Kolwezi.  Plusieurs munitions ont été trouvées sur eux.

Une occasion pour le numéro un de l’exécutif du Haut-Katanga de rappeler la détermination de son équipe à mettre fin à l’insécurité qui se vit actuellement à Lubumbashi.

« Je m’adresse à vous bandits.  Cessez avec le banditisme. Nous sommes déterminés à mettre fin à la criminalité à Lubumbashi, et sachez que vous ne serez jamais plus forts que l’Etat congolais », s’est ainsi exprimé Jacques Kyabula Katwe, Gouverneur du Haut-Katanga.

Ces arrestations interviennent au moment où le gouvernement provincial a décentralisé le centre de coordination des opérations dans chaque commune de la ville de Lubumbashi.  Chaque centre de coordination des opérations surveille les mouvements des patrouilleurs et les opérations de terrain . Ces mesures sont prises pour faire face à l’insécurité qui se vit encore dans la ville du cuivre où plusieurs ménages sont visités par des hommes armés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*