RDC : En cas de la non tenue des élections le 30 décembre, le CLC préconise un exécutif provisoire et une nouvelle direction à la CENI

Dans l’hypothèse de la non tenue des élections le 30 décembre, le Comité Laïc de Coordination (CLC) recommande la mise en place d’un gouvernement provisoire devant assurer, avec la collaboration des secrétaires généraux des ministères, les affaires courantes en RDC.

Il préconise en outre, à travers un communiqué publié le 21 décembre dernier, la mise en place d’une nouvelle direction de la CENI, chargée de finaliser la gestion des dossiers électoraux, avec le concours des experts internationaux.

Cette structure proche de l’église catholique qualifie par ailleurs de prétexte les raisons avancées par la CENI.

Elle rappelle que ce sont les mêmes raisons qui ont conduit aux reports de 2016 et de 2017.

« En réalité, ce dernier report est simplement une prime accordée au cynisme du régime finissant qui continue à refuser toute aide logistique, technique et financière pour sauvegarder ses intérêts économiques et financiers », affirment les laïcs catholiques.

Pour rappel, la CENI a reporté d’une semaine les élections à cause, selon elle, de l’incendie survenu le 13 décembre dans l’un de son entrepôt principal de Kinshasa.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*