RDC : « Eteni Longondo n’a pas été acquitté, l’instruction se poursuit » (Kapiamba)

Le docteur Eteni Longondo, ex ministre de la santé a quitté, mardi 14 septembre, la prison centrale de Makala où il était détenu depuis fin août. Ce haut cadre du parti présidentiel (UDPS) a été arrêté pour un prétendu détournement des fonds Covid-19 pendant qu’il était ministre de la santé. Il a bénéficié d’une liberté provisoire.

Côté ACAJ, association congolaise pour l’Accès à la justice, on rassure que l’instruction se poursuit et l’affaire n’est pas close.
« Le docteur Eteni Longondo n’a pas été acquitté. L’instruction se poursuit. Il est juste remis provisoirement en liberté. Cela ne veut pas dire qu’il est définitivement acquitté parce que les parquet n’acquitte pas mais c’est les juges », a déclaré maître Georges Kapiamba, président de l’ONG ACAJ.

Il prend même le temps de préciser que, « nous devons suivre la suite de l’instruction pour savoir ce que sera la conclusion du parquet général ».

Justice sélective ou état de droit défaillant ?

« Non, je crois qu’il ne faut toujours pas voir les choses dans un mauvais sens. Le parquet peut instruire à charge et à décharge. Le montant pour lequel la justice le poursuivait était d’un million de dollars alors ses conseils a fait savoir qu’il a eu à déposer toutes les pièces justificatives. Je m’imagine que le magistrat a pu les examiner avec ses experts et que lui-même docteur Eteni Longondo doit avoir fourni des garanties suffisantes que sa fuite n’est pas à craindre », a-t-il indiqué.

Maître Georges Kapiamba souligne aussi que, ce n’est pas toujours dit que chaque fois que quelqu’un est poursuivi, il doit être gardé en détention. « Ce n’est pas ça l’état de droit », a-t-il lâché.


La Tribune Plus /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*