RDC : Fayulu à Goma « Il faut que Kabila soit mis hors d’état de nuire pour que la paix revienne à Beni »

Martin Fayulu et Adolphe Muzito sont à la tête d’une délégation de la coalition LAMUKA qui a séjourné à Beni pendant 48 heures pour « apporter sa compassion à une population meurtrie ». Martin Fayulu Madidi, continue à pointer du doigt le président honoraire de la RDC Joseph Kabila, comme étant le responsable de tout le mal que connaît le pays dont l’insécurité à grande échelle qui sévit dans la région de Beni où les civils sont quotidiennement massacrés. Il a insisté sur la nécessité de mettre en place ce qu’il appelle « des institutions légitimes », pour mettre un terme aux larmes des populations de Beni.

« La solution pour Beni est d’avoir un gouvernement légitime. Et puis il faut que monsieur Kabila, je le pointe du doigt, il faut qu’il arrête son projet macabre. Il faut que monsieur Kabila soit mis hors d’état de nuire, qu’il arrête. Le problème congolais on le connait il est unique, ce problème c’est que ce plan machiavélique mis en place pour désarticuler ce pays, pour déstabiliser ce pays, et ça on ne peut pas accepter. Donc, il faut que tout le monde se ravise pour pointer le vrai problème pour qu’on trouve la vraie solution, et c’est le choix du peuple », a-t-il insisté.

Il a tenu un meeting dans la ville de Beni après avoir visité plusieurs agglomérations récemment attaquées par les rebelles de l’ADF. Depuis début novembre 2019, plus de 200 civils ont été abattus par les ADF dans cette région.

7sur7 Ce jeudi 26 décembre 2019 en ville de Goma (Nord-Kivu), Martin Fayulu a assuré que les leaders de la coalition LAMUKA, qui sont Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Adolphe Muzito et lui-même, sont en bonne relation nonobstant les divergences d’opinion observées ces derniers temps sur la question sécuritaire dans l’Est du pays.

Selon lui, parler de division dans LAMUKA, serait un « faux débat », car LAMUKA, est un « état d’esprit, l’incarnation de la volonté du peuple congolais et que tous les leaders ne sont rien par rapport à ce peuple ».

« Je suis en très bonne relation avec les dirigeants de LAMUKA. LAMUKA existe pour le peuple et est l’esprit des congolais et congolaises et je ne suis rien par rapport à ce peuple. Je demande au peuple Congolais de ne pas céder à la distraction, ne cédez pas aux provocations, ne cédez pas aux stratégies des gens qui veulent nous envoyer dans des discussions inutiles. Le débat aujourd’hui est que le peuple de l’Est du Congo est en train d’être ravagé, c’est ça la question et on doit savoir comment faire en sorte que ce peuple là soit digne et prospère », a-t-il martelé.

Les propos tenus lundi dernier par Adolphe Muzito, coordonnateur en exercice de cette plateforme politique appelant à amorcer une guerre contre le Rwanda et l’annexer pour que l’Est de la RDC soit pacifiée, avaient défrayé la chronique dans la classe politique congolaise.

Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, avaient désapprouvé une telle démarche qui violerait plusieurs lois au niveau international.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*