RDC-Goma : le ministre a.i de la Justice affirme que Kamerhe ne va pas bien et pourra être évacué pour des soins appropriés

Le ministre ad-interim de la justice Bernard Takahishe séjourne à Goma de, à l’Est de la république démocratique du Congo depuis ce vendredi 27 novembre 2020.

Takahishe dit avoir entamé depuis la capitale Kinshasa, une série de visites dans les maisons pénitentiaires en vue de se rassurer de l’état des prisonniers dans le pays.

Cette mission à débuté dans la ville province de Kinshasa où il a rencontré le président de l’UNC, qu’il confirme être dans une situation pas très confortable et qui selon lui, mérite une évacuation à l’étranger pour des soins.

“Je vous rassure que Kamerhe est encore à Kinshasa, d’ailleurs nous avons été alerté par le directeur de la prison qui nous a parlé de son état de santé. Nous avons compris, nous sommes descendu pour le voir et nous avons rencontré que sa santé n’est pas bonne. Kamerhe est dans une situation pas très confortable. Nous avons étudié avec les autorités et nous sommes entrain de solliciter avec les services le quitus pour voir dans quelle façon on peut le placer dans un centre hospitalier qui pourra le prendre en charge pour des soins correcte. Parce que vous savez les structures médicales en RDC ont certaines insuffisance et nous sommes entrain d’envisager d’une manière ou d’une autre comment on pourrait l’evacuer à l’extérieur du pays”, a fait savoir le ministre.

Signalons que le président de l’UNC, Vital Kamerhe a été condamné à vingt ans des travaux forcés pour détournement des fonds publics. Le tribunal avait reconnu à sa charge l’infraction de détournement des deniers publics d’un montant estimé à 48.831 148 dollars américains à l’endroit des prévenus entre autre Samih Jammal et Vital Kamerhe.

Dès lors, les avocats de Vital Kamerhe avaient à plusieurs reprises initié des recours pour demander sa libération provisoire qui avaient été mainte fois rejeté par la cours.

La Prunelle/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*