RDC-Gouvernement : La répartition des postes par regroupements politiques au sein du FCC

Le Front Commun pour le Congo (FCC), coalition majoritaire à l’assemblée nationale qui revendique près de 330 députés nationaux sur 500, a défini une clé de répartition pour le partage des responsabilités au sein du gouvernement, entre les 21 regroupements et parti politiques qui le composent.

Ainsi pour prétendre à un poste ministériel dans le gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui en comptera 65 dont 42 pour FCC et 23 pour CACH, il faudra pour le regroupement ou le parti membre du FCC, avoir au moins 8 députés pour un poste de ministre. Initialement, c’était 10 élus nationaux. Mais pour rendre éligibles certains regroupements, le seuil a été abaissé à 8 députés, confie mardi un cadre du FCC.

Pour le poste de vice-ministre, c’est 6 députés mais ce seuil aussi à été abaissé à 4 pour des raisons d’inclusivité et de cohésion au sein du FCC.

Sur base du seuil de 8 députés, la réparation des postes au gouvernement (ministres et vice-ministres) entre les 21 regroupements du FCC se présente comme suite :

1. le PPRD (118 députés) : 11 ministres et 3 vice-ministres ;

2. AAB de Balamage (27 députés) : 3 ministres et 1 vice-ministre ;

3. AABC de l’ex gouverneur Paluku (19 députés) : 2 ministres

4. AAA/a de Puis Muabilu (21 députés) : 2 ministres

5. ADRP de François Rubota (21 députés) : 2 ministres

6. Palu et Alliés (17 députés) : 2 ministres ;

7. ACO de P. Bologna (12 députés) : 1 ministre et 1 vice-ministre ;

8. ATIC de l’ex PM Matata (11 députés) : 1 ministre

9. ABCE de Matenda (10 députés) : 1 ministre

10. AAAC de G. Mikulu (10 députés) : 1 ministre ;

11. Alliance de L. Mende (8 députés) : 1 ministre

12. ADU de T. Luhaka (8 députés) : 1 ministre ;

13. CODE de JL Mbusa (8 députés ) : 1 ministre

14. G18 de Makila et Ruberwa (4 députés) : 1 vice-ministre

15. RIA de M. Bongongo (4 députés) : 1 vice ministre ;

16. APCO du PM Tshibala (4 députés) : 1 vice-ministre ;

17. PRP de Janeyt Kabila (1 député) : 1 vice- ministre

18. Le Centre de Kambinga (0 député) : 0 poste ;

19. NOGEC de C. Mutamba (0 député) : 0 poste ;

20. FUPA de Juliette Mughole (0 député) : 0 poste.

21. Dissidence AFDC-A (20 députés environ) : cas réservé à la discrétion des instances du FCC.

Toutefois, même les regroupements non éligibles peuvent intégrer le gouvernement au nom du principe de la solidarité entre sociétaires du FCC, a précisé notre source.

Il a aussi ajouté que l’autorité morale du FCC Joseph Kabila Kabange a droit à 10% sur le quota réservé à sa plateforme : il désignera d’autorité 2 ministres et 2 vice-ministres.

Le président honoraire de la RDC est aussi le président du PPRD qui a la part du lion avec 14 postes dans le futur gouvernement.
Avec ses deux casquettes, Joseph Kabila usant de son pouvoir discrétionnaire sur le FCC et le PPRD peut faire ministre qui il veut, a souligné une autre source proche de l’ex président de la République.

Selon le chronogramme du Premier ministre, la liste des ministrables doit être transmise ce mardi au président de la République.

En prévision, une session extraordinaire de l’assemblée nationale est prévue avant le 15 août. Le gouvernement pourra sortir avant ou après la convocation de la session extraordinaire de la chambre basse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*