RDC : gouvernement Lubamba préoccupé par l’insécurité récurrente à Bakua Mulumba(Lomami)

Après plusieurs cas des crimes enregistrés dans la chefferie de Bakua Mulumba dans le territoire de Ngandajika, province de Lomami, le gouverneur de province accompagné du vice-gouverneur, du président de l’Assemblée provinciale, des membres du conseil provincial de sécurité et bien d’autres ministres provinciaux ont effectué, jeudi 28 novembre, une visite de consolation et de réconfort aux victimes afin d’apaiser les esprits des habitants de ce coin.

L’équipe gouvernementale a parcouru plus d’un kilomètre de marche sous les acclamations frénétiques de la population partie à son accueil. Dans la cour de la chefferie de Bakua Mulumba, Sylvain Lubamba Mayombo, patron de l’exécutif provincial a appelé la population à divorcer avec toute forme de violence.

« Nous voulons que la paix revienne à Bakua Mulumba, nous devons divorcer avec toute forme de violence pour bien développer Lomami notre province », avait déclaré le N°1 de Lomami.

Saisi de l’incendie de l’EP Kansansa par les élèves mécontents de la disparition de deux de leurs camarades d’une même famille par noyade alors qu’ils étaient censés travailler au champ de l’école, Sylvain Lubamba Mayombo a, au nom du gouvernement provincial, remis deux enveloppes d’argent l’une destinée à la réhabilitation de l’école incendiée et l’autre à la famille éprouvée.

Le vice-gouverneur Édouard Mulumba Mudiandambu en a fait de même. En fils de Bakua Mulumba, il a doté 150 tôles à l’EP Kansansa et 20 tôles à la famille des illustres disparus.

Partie de Kabinda à 10h par la RN2, le cortège du gouverneur de Lomami a regagné le chef-lieu de la province à 2h du matin par Ngandajika sur le bac Kazadi Musoko.

photo droits tiers

A l’initiative de la société civile dans sa diversité, la population de Kamina, chef-lieu de la province du Haut-Lomami, a organisé, ce jeudi 28 novembre, une marche de soutien au gouverneur de la province, Marcel Lenge, qui a été déchu par une motion à l’Assemblée provinciale.

La manifestation est partie du quartier Katuba jusqu’au bureau de l’Assemblée provinciale où ils ont déposé leur mémorandum auprès du vice-président de l’organe délibérant.
« Si le président de la République, les députés et le ministre de l’Intérieur veulent que la paix règne en RDC, en général, et dans la province du Haut Lomami, en particulier, nous exigeons le retour immédiat et sans condition du gouverneur de la province », a déclaré un manifestant.

Un autre a dit :

« Avec l’avènement de Marcel Kenge, le gouverneur actuel, nous avons senti la volonté de développer cette province. C’est pourquoi, vous voyez aujourd’hui la population se mêlait dans la danse ».

Dans son mémorandum lu par le président de la société civile dans sa diversité, M. Gillard, la population demande au chef de l’Etat Félix Tshisekedi de s’impliquer personnellement dans cette affaire.

« Nous, fils et filles du Haut-Lomami, ici représentés sous la coordination de la société civile dans sa diversité, saisissons cette occasion pour exprimer notre indéfectible attachement à Monsieur le gouverneur de province (…). La population avait salué l’élection par votre organe, de son digne fils Marcel Lenge. Depuis lors, les actions palpables de développement sont perceptibles, et cela à la grande satisfaction de toute la population », indique le mémorandum des manifestants.

Et d’ajouter :

« Tous les fils et toutes les filles du Haut-Lomami exigent au président de la République, garant du fonctionnement régulier des institutions, de s’impliquer personnellement au règlement de cette crise et au retour du gouverneur pour s’étaler aux actions du développement déjà amorcées, à la grande satisfaction de la population. Au vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, de ne pas laisser impunies ces violations délibérées de la constitution et du règlement intérieur de l’Assemblée provinciale du Haut-Lomami par cet organe. Au président de l’Assemblée provinciale de saisir sans délai les banques au gel des comptes de la province. Aux députés, de revenir au bon sens et au service de la population ». 

Le député provincial du Haut-Lomami, Samuel Yumba Mwanabute, avait annoncé avoir porté plainte à la Cour de cassation contre le gouverneur déchu, Marcel Lenge. Il lui reproche d’avoir commandité l’attaque de sa résidence à Kamina, à la veille du vote de la motion de défiance qui a conduit à sa destitution.

22 députés de l’Assemblée provinciale du Haut-Lomami ont voté pour la motion de défiance initiée par Samuel Yumba Mwanabute contre Marcel Lenge. 25 députés sur les 28 que compte l’organe délibérant étaient présents lors de cette plénière, qui a été convoquée après réception de la motion de défiance par le bureau de l’organe délibérant.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*