RDC : gouvernement Probablement dans le dernier virage !

Cette fois-ci pourrait être la bonne. La publication du gouvernement est imminente., au courant de cette semaine, apprend-on de la présidence de la République. C’est hier dimanche dans la soirée que le Premier ministre nommé, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a reçu de deux délégations du FCC et du CACH les listes harmonisées de prétendants au gouvernement. Avant une discussion en tête-en-tête avec le chef de l’État, Félix Tshisekedi. La touche finale sera certainement apportée à l’issue de la rencontre Félix Tshisekedi – Joseph Kabila, autorité morale du FCC. Le compte à rebours est lancé.Le Potentiel

Dans la longue allée qui mène vers la formation du gouvernement, on aborde déjà le dernier virage. C’est hier dimanche que les coordonnateurs de deux plateformes à la coalition, à savoir Jean-Marc Kabund pour le CACH et Néhémie Mwilanya pour le FCC, ont transmis au Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, les listes harmonisées des personnalités proposées par chacune de deux plateformes politiques membres de la coalition au pouvoir pour faire partie de l’équipe gouvernementale. Une étape est franchie. Il en reste bien d’autres.

Les prochaines heures pourraient être cruciales. Le Premier ministre en a d’ailleurs fait part aux délégués de la coalition, juste après la réception de ces listes. Selon lui, il devait s’atteler à l’analyse approfondie de ces listes pour juger de leur correspondance aux dix critères qu’il a fixés au préalable pour faire partie de son gouvernement. Le chef du gouvernement prévoit également d’en débattre avec le chef de l’État, Félix Tshisekedi, avant l’ultime étape pour une dernière délibération entre le président de la République et Joseph Kabila, autorité morale du FCC. Autrement dit, le bout du tunnel est encore loin.

Toujours est-il que, dans ce long processus de mise en place du gouvernement, on négocie déjà le dernier virage. Néanmoins, pour l’instant, rien n’est d’avance acquis. Certes, les listes des préposés sont parvenues au Premier ministre, mais la délibération pourrait prendre plus de temps que prévu. En principe, les listes doivent passer par trois tamis.

Le premier, c’est au niveau du Premier ministre pour voir si les personnalités proposées par les partenaires à la coalition répondent à ses critères. Le deuxième tamis, c’est au niveau du chef de l’État qui aura un mot à dire sur le choix des ministrables. Pour le président de la République, il s’agit d’aligner, dans le premier gouvernement de son quinquennat, des personnalités qui correspondent à sa vision et qui ne pourraient pas faire ombrage à son action.

Le dernier tamis renvoie au tête-à-tête entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila. Dans la logique de la coalition FCC-CACH, cette rencontre entre les deux têtes d’affiche est indispensable pour se fixer les mêmes objectifs. C’est dire que dans la longue marche vers la formation du gouvernement Ilunga, rien n’est encore joué. La fumée blanche n’est certainement pas pour bientôt.

Du reste, l’on apprend que l’attribution de certains ministères stratégiques comme les Finances et la Justice, censés revenir au FCC, pose encore problème. Des sources proches du dossier rapportent que le chef de l’État voudrait avoir un droit de regard sur la nomination des personnalités FCC aux ministères régaliens. Ce qui n’est pas du goût de la famille politique de Joseph Kabila qui attend jouir de sa liberté dans le choix de ses délégués. On n’est pas encore sorti de l’auberge.

Bahati en embuscade

Loin de discussions FCC – CACH, Modeste Bahati, autorité morale de l’AFDC-A, n’a pas encore dit son dernier mot. En alignant son regroupement politique dans la majorité parlementaire, indépendamment du FCC, Modeste Bahati attend également trouver son compte dans le partage des responsabilités au sein du gouvernement. Il vient d’ailleurs de recevoir un soutien de taille de la part du CNSA (Conseil national de suivi et évaluation de l’accord du 31 décembre 2016). Dans une déclaration faite par son rapporteur, Valentin Vangi, le CNSA s’est farouchement opposé au dédoublement de l’AFDC-A, reconnaissant au seul Modeste Bahati le pouvoir d’engager la plateforme aux négociations autour du gouvernement Ilunga.

Dans tous les cas, la nomination du gouvernement Ilunga se précise. Le Premier ministre vient de recevoir les listes autant du FCC que du CACH. Modeste Bahati a également transmis la sienne, apprend-on des sources concordantes. C’est parti pour les dernières délibérations. Le compte à rebours est lancé.


Le Potentiel/PVC26RDC

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*