RDC-Gratuité de l’enseignement : « L’heure est venue de faire une évaluation objective » (Modeste Bahati)

Modeste Bahati recommande à l’exécutif d’évaluer la gratuité de l’enseignement dans son intégralité.

Le speaker du Sénat s’est ainsi exprimé mercredi 15 septembre 2021 à l’ouverture de la session budgétaire de 2021, soulignant au passage que l’évaluation permettra de capitaliser le côté positif. Aussi, a renchéri le président de la Chambre haute, le gouvernement doit améliorer le traitement social des enseignants.

 

« Pour ce qui est de la gratuité de l’enseignement, avec son corollaire qu’est la prise en charge des enseignants par le gouvernement, il est recommandé d’améliorer le traitement des enseignants à tous les niveaux. Après une année de mise en application de la politique de la gratuité au niveau de l’enseignement de base, l’heure est venue, de faire une évaluation objective de cette politique afin de capitaliser, ce qui en est positif », a-t-il exigé.

Comme nous l’avons constaté, dit-il, la gratuité a permis à des centaines de milliers d’enfants de retrouver le chemin de l’école mais beaucoup reste encore à repenser, notamment la qualité de l’enseignement.

« C’est vrai que la quantité est là, mais le problème de la qualité se pose encore. L’heure est donc venue de viser la qualité en améliorant les infrastructures scolaires et leur nombre. Aussi, en veillant sur la motivation convenable des enseignants tout en renforçant le contrôle sur tous les plans. Par ailleurs, à côté des mesures d’encadrement de la rentrée scolaire 2021-2022 que le peuple veut sans grogne, j’encourage le gouvernement dans son initiative de mise à la retraite digne des enseignants qui remplissent les conditions », a rappelé Bahati.

Pour le leader de l’AFDC-A, les mêmes mesures doivent être appliquées pour les agents de carrière de service public comme l’a recommandé le président Tshisekedi à la clôture de l’année académique de l’Ecole nationale d’administration, le 14 septembre 2021.


Ouragan FM /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*