RDC/Haut-Katanga : Après la flambée vertigineuse du prix du maïs sur le marché, les autorités décident d’exonérer l’importation de la Zambie

Jacques Kyabula, Gouverneur de la Province du Haut-Katanga a annoncé ce lundi 9 septembre l’exonération globale du maïs à l’importation. Pour ce faire, un contrat d’achat d’un lot important des maïs sera signé incessamment entre la partie congolaise et celle de la Zambie.

Le sac de farine dans le Haut-Katanga est passé de 22.000 francs à 45.000 francs congolais, en l’espace de deux semaines. Cette hausse n’a pas seulement touché la ville de Lubumbashi, mais aussi d’autres villes comme Kasumbalesa à la frontière entre la Zambie et la République Démocratique du Congo (RDC).

Les autorités provinciales et la Fédération des entreprises du Congo (FEC) devraient fixer les modalités d’importation du maïs de la Zambie.

« La province a obtenu du ministère national des finances l’exonération globale sur la période de soudure toutes les importations de maïs.  Dès lors, les opérateurs économiques devront entrer en contact avec le gouvernement provincial par l’entremise de la Fédération des Entreprises du Congo »,  a dit Michel Momat Kakudji, ministre provincial de budget au terme de la troïka économique du Haut-Katanga, qui a été présidée par le Gouverneur Jacques Kyabula.

Pour pallier ce problème récurrent de l’augmentation du coût de maïs dans la province du Haut-Katanga, les autorités provinciales projettent l’organisation d’une table ronde agricole dès ce jeudi 12 septembre.

« Nous allons organiser une table ronde agricole dès le jeudi prochain avec comme thème l’autosuffisance alimentaire dans la province du Haut-Katanga. Celle-ci devra envisager les voies et moyens de sortie de cette crise récurrente des produits de première nécessité », a ajouté le ministre provincial de budget.

Le cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga avait appelé à l’implication des autorités politiques pour résoudre la crise autour de la fourniture des farines de maïs. Elle s’insurgeait notamment de la mauvaise politique en matière agricole.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*