RDC-Insécurité à Kalehe : la NDSCI plaide pour des actions militaires « conjointes » entre le Sud-Kivu et le Nord-Kivu

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) en territoire de Kalehe au Sud-Kivu, demande aux autorités d’envisager des actions militaires conjointes entre le Sud-Kivu et le Nord-Kivu, afin de mettre fin à la recrudescence de l’insécurité, causé par des groupes armés dans cette entité.

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 13 septembre 2021 et dont une copie est parvenue à Laprunellerdc.info, cette structure se dit préoccupée par la situation d’insécurité grandissante qui prévaut plus particulièrement dans le Groupement de Buzi.

Elle alerte les autorités à tous les niveaux, qui devraient, selon elle, prendre des dispositions urgentes qui s’imposent.

Cette structure cite le cas du matin de ce lundi, où des commerçants qui se dirigeaient à Goma au Nord Kivu pour des activités commerciales sont tombés dans une embuscade leur tendue par des coupeurs de route.

«5 inciviques ravisseurs avec deux armes AK47, ont réussis à ravir plus de 3500$ et beaucoup d’autres biens de valeur comme des téléphones, etc…à ces paisibles citoyens. Tout en décriant cet état de chose, la NDSCI Kalehe se félicite du travail opéré par nos éléments FARDC sur le lieu qui ont réussis à mettre fin à la vie de deux d’entre ces malfrats, à blesser grièvement par balle un et qui est interné au Centre de Santé de Référence de Numbi, ainsi qu’à capturer deux autres qui arrêtés sur place au cachot de Numbi,» fustige Didier Misuka, président territorial de cette structure.

Selon lui, le chef de fil du groupe de ces miliciens tués, est un élément des groupes armés Maï-Maï du Territoire de Masisi.

La NDSCI/Kalehe demande par ailleurs au Gouvernement de mettre en place le Programme de désarmement du genre PAREC, afin de susciter la remise volontaire des armes détenues illégalement par certaines personnes.

«Comme la NDSCI l’a toujours recommandé, la réhabilitation urgente du tronçon routier de desserte agricole Kalungu–Numbi–Ziralo est nécessaire pour non seulement désenclaver ces entités, mais aussi et surtout réduire sensiblement l’insécurité dans cette zone, créer des emplois aux populations désœuvrées, permettre la circulation libre et apaisée des personnes et de leurs biens pour promouvoir le développement,» recommande la NDSCI.

Cette structure demande également la mise œuvre des activités du Programme DDRC-S « tant attendues », pour répondre à certains désidératas de la population sur le plan sécuritaire dans cette zone.

La Prunelle RDC/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*