RDC-Ituri : Après la pression des FADRC plus de 30 civils libérés des mains des ADF à Irumu

Prise en otage pendant plusieurs jours, 35 civils libérés sous les Mains des rebelles ADF après la pression des « FARDC » mercredi 1er décembre dernier dans la région Luna-Samboko en chefferie de Walese-vonkutu, dans le territoire d’Irumu, en province de l’Ituri.

D’après le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des opérations militaires en Ituri, qui renseigne que Cette libération est intervenue suite à la pression des militaires exercé sur ces rebelles ougandais lors d’une patrouille de combat.

« Les forces armées, comme nous vous avons promis la fois passée que nous allons continuer à fouiller la brousse, périmètre par périmètre pour libérer tous nos compatriotes pris en otage par les ADF. Aujourd’hui, encore une fois, ils n’ont pas pu tenir face aux FARDC, ils ont cédé à la pression militaire. 35 de nos compatriotes viennent d’être libérés et sous la haute protection des forces armées de la RDC. Là, ça montre notre détermination à ne jamais abandonner notre population contre les barbaries de ces criminels qui n’ont plus les moyens de combattre vis-à-vis des forces armées », a déclaré le communicateur de l’armée dans un point de presse.

Parmi ces ex-otages, figurent des femmes, des hommes et des enfants.

Certains d’entre eux ont été admis dans une structure sanitaire de Luna pour des soins.

Rappelons qu’il y a une semaine, 53 autres civils pris en otage par des terroristes ADF ont été libérés dans les mêmes circonstances par les forces loyalistes, au village Manzobe, toujours dans la chefferie de Walese-vonkutu au Sud d’Irumu.

Ituri : le gouverneur militaire satisfait du travail abattu par l’armée à Mongbwalu

-

Le gouverneur militaire de l’Ituri n’a pas caché sa satisfaction après l’intervention musclée des FARDC le matin qui a permis de reprendre le contrôle de la commune rurale de Mongbwalu située à plus de 85Km au nord de Bunia en Ituri, après une attaque des miliciens de CODECO tôt le matin de ce vendredi 03 décembre 2021.

Dans un message qu’il a lui-même partagé sur les réseaux sociaux, le Lieutenant-General Luboya Nkashama a commencé par féliciter la population locale pour sa franche collaboration avec l’armée.

« Je remercie à cet effet la population de Mungwalu. Voilà le résultat quand celle-ci est en harmonie avec ses forces armées contre les hors-la-loi », a-t-il écrit dans un message intercepté par buniaactualite.com

L’autorité provinciale estime qu’avec une telle harmonie « nos frères et sœurs, nos familles qui connaissent le lourd tribu que les FARDC payent, nous réduirons le champ d’action de ces hors-la-loi jusqu’à leur éradication ».

Au moins 9 personnes ont perdu la vie dans cette cité minière du territoire de Djugu, parmi eux 6 civils et 3 rebelles brûlés vifs par des jeunes en colère, ont confié nos sources sur place.

Un bilan non encore confirmé par l’armée qui a dû pilonner deux grandes bastions ennemies dans cette zone au moyen des hélicoptères de combat en vue de maîtriser la situation.


tele50 / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*