RDC-Ituri : Massacre de 23 civils dans le secteur de Banyali Kilo, la Codeco nie son implication

Le mouvement mystico-religieux de la Codeco rejette en bloc les allégations qui circulent sur les réseaux sociaux et à travers le chef de secteur de Banyali Kilo lui attribuant la récente attaque qui a coûté la vie à 23 civils le dimanche 09 août 2020.

« Nous sommes dans un processus de paix entamé par les envoyés spéciaux du chef de l’État comme nous avions accepté l’appel du président de la République », a déclaré Bassa Zukpa, porte-parole de l’Union des Révolutionnaires pour la Défense du Peuple Congolais URDPC/CODECO, cité par Bunia Aactualite.com.

Une attaque qui a également causé des dégâts collatéraux à l’égard de la population pendant que les anciens seigneurs de guerre sensibilisent les groupes armés pour adhérer au processus de paix.

« L’URDPC/Codeco n’est pas concerné ni de près, ni de loin dans le massacre des personnes innocentes abattues dans la région de Lisey », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la Codeco condamne cette façon de lui coller chaque tuerie des civils dans le secteur de Banyali Kilo à connotation ethnique.

Il sied de rappeler que plus de trois mille combattants Codeco qui ont répondu présent pour déposer les armes et adhérer au processus de paix en Ituri sont cantonnés dans différents sites.

Depuis la neutralisation de son leader Ngudjolo par l’armée régulière, la milice Codeco est subdivisée en plusieurs factions.


MNC TV Congo /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*