RDC : Jacquemin Shabani « A l’UDPS, nous travaillons et réfléchissons pour le deuxième mandat du président Félix Tshisekedi »

Le cortège funèbre de militants de l’UDPS, victimes des événements des 19 et 20 septembre, le 01/11/2016 à la permanence de leur parti politique à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le président de la Commission Electorale Permanente (CEP) de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jacquemin Shabani, a indiqué que son parti travaille pour permettre à Félix Tshisekedi de briguer un deuxième mandat lors de la présidentielle de 2023.

Il s’est exprimé sur leurs relations avec le Front Commun pour le Congo (FCC) après les récents propos de Néhémie Mwilanya sur la probabilité de la candidature de Joseph Kabila aux prochaines échéances.

« Nous avons une coalition gouvernementale et non une coalition électorale. Au-delà de cette coalition, nous sommes des partis politiques. Le professeur Mwilanya est membre d’un parti politique qui n’est pas le mien. Il a partagé avec l’opinion sa réflexion qui concerne son parti politique. Nous ici, à l’UDPS, nous travaillons et réfléchissons pour le deuxième mandat du président Félix Tshisekedi », a dit Jacquemin Shabani.

Après la clôture de la matinée politique du Parti du Peuple pour le Reconstruction et la Démocratie (PPRD), le mois dernier, à Lubumbashi, le coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya Wilondja avait déclaré qu’aucun obstacle ne pourrait empêcher à Joseph Kabila de se porter candidat à la présidentielle de 2023. Depuis cette déclaration, plusieurs sorties médiatiques ne cessent de se multiplier dans le camp de Cap pour le changement (CACH).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*