RDC : je n’apparais « dans aucun des dossiers comme celui qui aurait détourné la somme » (Vital Kamerhe- Affaire 15 millions)

Lors de la clôture du séminaire de formation des communicateurs de son parti Union pour la Nation Congolaise, UNC, le vendredi 1er novembre à Fatima, Vital Kamerhe dit « ne pas apparaître dans aucun des dossiers, que ça soit chez le procureur ou à la brigade contre les crimes économiques, comme celui qui aurait détourné la somme. » Il rappelle que cela est toujours géré par le comité de suivi des flux pétroliers comme depuis plusieurs années.

Vital Kamerhe a expliqué aux communicateurs de son parti comment cet argent géré depuis des décennies, se rappelant même comme il le faisait quand il fut conseiller financier du vice-premier ministre Nzanda Bwana Kalamba, et que dans cet argent reversé il y avait des quotités pour certains services de l’Etat dont l’OVD, l’Office des Routes,…

« Au début je me disais que les gens s’amusent et quand le président a demandé que le dossier soit transféré chez le procureur, d’abord à la brigade contre les crimes économiques et financier, mon nom n’est apparu nulle part, et l’opération a été jugée régulière. C’est le comité de suivi des produits pétroliers qui gère dossier depuis 1992 et même légèrement avant. Cet argent qu’on reverse il y avait une quotité à l’époque pour l’Office des Routes, l’OVD, pour les autres services de l’État, même pour les routes de desserte agricole. On avait tout prévu dans cette parafiscalité pétrolière. Il y avait aussi la décote. Et tout cela tombait dans le compte du comité de suivi des produits pétroliers », a expliqué le Dircab du président Tshisekedi.

Le président de l’UNC qui croyait, selon lui, que des gens s’amusaient avec cette question, a vu que cela a tellement pris de l’ampleur sur la toile, « amplifiée » malheureusement par ceux qui étaient sensés expliquer aux gens comment cela se passe-t-il. Il regrette que « certains congolais n’aiment pas le congolais ».

« Et quand ce sont des gens, même ceux qui ont travaillé sur le même dossier qui amplifient cela sur la toile, je me dis l’homme n’aime pas l’homme. Il y a certains congolais qui n’aiment pas les congolais », s’est-il lamenté.

Vital Kamerhe regrette que des hommes, au lieu de se focaliser sur le fait de voir un président de la République qui n’attend pas « le délai de grâce » pour commencer les grands travaux, ou même des gros moyens et poser des questions comment ils y sont arrivés, ils se complaisent dans les invectives.

L’affaire 15 millions de dollars fait couler ancre et salive sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo. Plusieurs acteurs sociaux et politiques accusent Vital Kamerhe d’être parmi ceux qui connaissent la destination de ces fonds. Ses partisans rejettent et parlent d’une cabale montée contre leur leader pour le salir. Le dossier a été transmis à la justice.

Prunelle RDC/Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*