RDC : Jean-Pierre Bemba regagne sa résidence sous l’encadrement de la police, Après plusieurs heures de marche (Marche Lamuka/anti-Malonda)

Jean-Pierre Bemba, président national du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et l’un des cadres de la coalition de Lamuka a respecté l’appel sur la manifestation contre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI.

Il a débuté sa marche au niveau du district de la Tshangu où il a été encadré par certains militants et éléments de la police.

En ce moment, la police l’a accompagné chez lui et certains militants qui l’accompagnaient aussi, ont une fois de plus été gazée.

Il sied de noter que plusieurs cadres de Lamuka ont également pris part à cette manifestation à savoir Daniel Safu, Steve Kimvuata, Mike Mukebayi et tant d’autres.

La police nationale congolaise a fait usage de plusieurs gaz lacrymogènes, ce lundi 13 juillet 2020, pour stopper la progression de milliers de manifestants de la coalition Lamuka au niveau du pont Matete.

Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de libération du Congo (MLC), qui était à la tête de cette marrée humaine venue du district de la Tshangu, dans l’est de la ville de Kinshasa, a été obligé par la police de monter à bord de sa jeep blanche avec son épouse. Ils ont été escortés jusqu’à leur domicile situé dans la commune de la Gombe en prenant la route des Poids lourds.

Quelques militants qui continuent à résister au niveau du pont Matete ont fini par être dispersés. La police a érigé une barrière au niveau de l’échangeur de Limete pour dissuader les manifestants.

La marche de la coalition Lamuka de ce lundi 13 juillet était pour dire non aux projets de lois de Minaku et Sakata et à la désignation de Ronsard Malonda comme président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

 

provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*