RDC-Kasaï central : manifestation des partis de l’Union sacrée pour l’arrestation immédiate de Kabund pour « outrage et injures publiques » au chef de l’État

Ce jeudi 4 août 2022 une marche de soutien au chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi ont été organisé par les partis et regroupement politique de l’Union sacrée/ coordination du Kasaï central . Cette manifestation contre la dernière sortie médiatique du député national Jean-Marc Kabund vise son arrestation immédiate pour outrage et injures publiques.

Notons que les manifestants de la quasi-totalité des partis politiques et regroupement politique de l’Union sacrée sont Partie du rond-point Notre Dame de Katoka et l’avenue Lulua, le carrefour saint Clément, Boulevard Lumumba pour chuter au Bâtiment Administratif.

Sur leurs banderoles et calicots, on pouvait lire, « l’union sacrée de la nation Kasaï-Central réitère son soutien au chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et promettent sa réélection massive en massive en 2023 ».

Dans leur mémorandum remis à Kabeya Shikayi, les membres de l’Union sacrée toutes tendances confondues sollicitent des poursuites judiciaires à l’endroit de l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund suite à ses propos considérés discourtois et injurieux à l’égard du Chef de l’État.

Il sied de signaler que le gouverneur du Kasaï central, John Kabeya Shikayi les a exhortés afin que « le leadership de Félix Tshisekedi soit sauvegardé dans la province du Kasaï-Central, que les fossoyeurs ne viennent troubler sa suprématie dans son fief ».

Kasaï oriental : 4 paroisses catholiques brulées et profanées en l’espace d’une semaine à Mbuji-Mayi

-

Au total, quatre églises paroissiales catholiques appartenant au diocèse de Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï-Oriental, ont été, selon le cas, incendiées, soit vandalisées ou profanées par des individus non encore identifiés jusqu’à présent.

Il s’agit successivement de la paroisse Notre Dame de Lourdes de Kakuna ka Mbuya Charles brulée la nuit de dimanche 31 juillet à lundi 1er août 2022 et la paroisse Saint Nicodème de Bakua Tshibuyi incendiée dans la nuit du 3 au 4 août 2022. La troisième paroisse profanée, c’est l’église Saint David dans la commune de Diulu en face de la Banque centrale de Mbuji-Mayi dans la nuit de lundi 1er à mardi 2 août 2022 et aussi la paroisse Saint Amand Kabanda à Ngandajika, un territoire de la province de Lomami toujours dans le diocèse de Mbuji-Mayi où les objets sacrés et non sacrés notamment le tabernacle contenant les hosties, le crucifix de l’autel, les chasubles, étoles et autres aubes des prêtres sans oublier l’encensoir, l’ostensoir, ont été volés il y a une semaine. Pour l’instant, cette église est fermée sur instruction de l’ordinaire du lieu.

Les enquêtes sont en cours pour démanteler le réseau de ces malfrats, confie un prêtre du diocèse de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental.

Pour rappel, au cours des années 2021 et 2022, les églises catholiques de Mbuji-Mayi et de Kabinda ont connu des secousses sans pareil. A Mbuji-Mayi par exemple, plusieurs paroisses du diocèse ont été vandalisées. Des objets sacrés emportés. L’évêque diocésain, Mgr Emmanuel-Bernard Kasanda avait, à cette occasion, lancé un S.O.S afin de décourager cette pratique.

 

provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*