RDC : Kengo désappointé, un Khanaffer remporte le marché du port de Kinkole

Chose promise, chose due. Fatshi avait promis un port moderne aux pêcheurs de Kinkole (Est de Kinshasa, à 42 Km du centre-ville), ça sera chose faite.

Le ministre de Pêche & Elevage,  Adrien Bokele a attribué le marché de construction du port au libanais BEST BUILDING CONSTRUCTION. Mais à combien ? Un port de quelle capacité? Durée des travaux? Que de questions demeurées sans réponses. Le ministre de Pêche a totalement ignoré son collègue des ITPR dans ce marché pour lequel les éléments essentiels sur la transparence budgétaire et la redevabilité font défaut dans sa lettre d’adjudication. Ouragan.cd  s’est alors tourné vers BEST BUILDING, hélas sans succès. « (…) Ce n’est pas à notre société de vous répondre. Il faut partir chez le maître d’ouvrage (ministre de Pêche) », fait comprendre Ali Khanaffer, patron de BEST BUILDING.

Les Khanaffer remportent un marché public au Congo-Zaïre!. Ouragan.cd a tenté en vain d’avoir la réaction de Léon Kengo wa Dondo. Premier ministre du temps de Mobutu, Kengo avait declaré personna non grata, toute la famille Khanaffer impliquée dans divers crimes économiques au Zaïre. Pis, le ministre de Pêche a fait du coût du marché un sercret d’Etat alors même que la  circulaire n° CAB/PM/CTS/EKT/07/2020/1453 du 31 juillet 2020 du Premier ministre stipule que « tout opérateur économique, titulaire d’un contrat de marché public, délégataire de service public ou de partenariat public-privé, est tenu de verser à l’ARMP, la redevance de régulation équivalant à 0,7% du montant hors taxe du contrat ou du chiffre d’affaires du PPP, partenariat public privé concerné, avant tout commencement d’exécution dudit contrat ».

Le Premier ministre recommande de  « s’abstenir de financer un marché sans avoir préalablement pris connaissance de la preuve (…) de paiement de la redevance de la régulation délivrée par l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) ». Comment Adrien Bokele s’y pliera-t-il ( ? ), lui qui n’a pas fait mention du coût du marché. Par ailleurs, la DGRAD tient à collecter effectivement les droits dus au Trésor sur les ventes des dossiers d’appel d’offre et surtout les droits sur des dossiers des marchés publics passés par la procédure de gré à gré. La  régie financière attend d’ailleurs du ministre du Budget, Aimé Boji, la signature d’un ordre de mission permanent (Budget/DGRAD)  « pour se rassurer de la constation, de la liquidation et du recouvrement auprès de différentes cellules de gestion des projets et des marchés publics » pour l’exercice 2022.


Ouragan / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*