RDC-Kikwit : 2 personnes arrêtées pour tentative d’enlèvement du maire adjoint

Un militaire et un présumé journaliste ont été arrêtés dans la nuit du mercredi 25 novembre à Kikwit pour tentative d’enlèvement du maire adjoint de cette ville, Jean-Claude Mongala. Selon le major Joseph Kasongo, porte-parole des FARDC à Kwilu, ces personnes sont actuellement en détention à l’auditorat militaire de Kikwit. 

Malgré cette arrestation, le maire adjoint de Kikwit est intervenu sur Radio Okapi pour dénoncer les appels reçus des inconnus l’invitant à la prudence. Il se dit en insécurité, lui et tous les membres de sa famille.

Raison pour laquelle, il interpelle l’opinion nationale ainsi que la MONUSCO sur tout ce qui pourrait lui arriver après :

« Depuis quelques jours j’ai reçu quelques appels m’invitant à la prudence. Avant-hier, deux personnes se sont présentées un peu dans la nuit devant ma porte, ils (elles) ont trouvé mon garde du corps, se sont présentées comme deux colonels qui sont venus de Kinshasa, qui travaillent à la présidence de la République, et ils sont de l’état-major des renseignements militaires. Ils étaient à Kikwit dans une mission secrète du cabinet de chef de l’Etat.

Quand le garde du corps les annoncés, je n’ai pas trouvé prudent de les recevoir. Mais, ils ont proféré des menaces à mon garde du corps. Et finalement comme la situation semblait dégénérer, j’ai alerté le service de sécurité. On a fait la filature et finalement ils sont tombés dans le filet, on les a traduits à l’auditorat, quand on est tombé sur eux, un, il semble c’est un journaliste, l’autre là effectivement est militaire. Après beaucoup de questions qu’on leur a posées, il s’est avéré qu’ils sont venus dans une mission qui consistait soit à m’enlever soit à m’abattre. »


Radio Okapi /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*