RDC/Kinshasa : Des tombes emportées au cimetière de Benseke à Mont-Ngafula

D’ores et déjà, le vice-Gouv de Kinshasa interdit toute inhumation sur ce site. Plusieurs morts enterrés au cimetière de Benseke-Futi dans la commune de Mont-Ngafula sont depuis hier dans la rue. Et pour cause, leurs tombes ont été emportées par la forte pluie qui s’est abattue dans la nuit d’hier mercredi 9 octobre 2019 sur la ville de Kinshasa. C’est ce qu’a annoncé le vice-gouverneur de la ville qui n’a, cependant, fourni aucune précision quant au nombre de tombeaux détruits.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Néron Mbungu interdit désormais toute inhumation dans cette cité des morts. Dès lors que le dernier trimestre de l’année est réputé particulièrement pluvieux, la fermeture de ce cimetière s’inscrit dans le cadre de la prévention. Reste que l’Hôtel de ville prenne en bonne et due forme, un arrêté dans ce sens. Car, une simple mise en demeure verbale ne suffit pas.

On rappelle qu’après la pluie d’hier qui a causé d’importants dégâts matériels et de pertes en vies humaines dans la capitale, une réunion s’est tenue dans la matinée du même mercredi au cabinet du ministre des Infrastructures, Travaux publics et reconstruction (ITPR) pour évaluer les dommages enregistrés dans les différents coins de la capitale. Y ont participé, le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, le Directeur général de l’Office des voiries et drainages l’ingénieur Wenga.

A l’issue de la réunion, Néron Mbungu, accompagné du ministre provincial de l’Intérieur et Sécurité, Dolly Makambo, s’est fait le devoir d’une descente sur le terrain pour se rendre personnellement compte de la situation. C’est ainsi qu’il a entamé sa tournée par le quartier Salongo de la commune de Lemba où des maisons d’habitation et des avenues ont été détruites par des eaux de ruissèlement.

Après Lemba, le vice-gouv de Kinshasa et sa suite, se sont ensuite rendus au cimetière de Benseke à Mont-Ngafula, une autre commune de la capitale menacée par plusieurs têtes d’érosions qui présagent une véritable catastrophe écologique, si aucune mesure urgente n’est prise. Compte tenu de l’ampleur de la situation, il a été demandé à l’OVD de se mettre immédiatement au travail d’entretien des artères endommagées, avant les prochaines pluies. On espère que les moyens nécessaires seront mis à la disposition de cet Office qui a l’obligation des résultats.

Forum des As /Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*