RDC-Kinshasa : les Gardes Républicaines envahissent la résidence de Jean-Marc et procèdent à l’arrestation des policiers commis à sa garde

La résidence de Jean-Marc kabund, Premier vice-président de l’Assemblée nationale, a été encadrée par des militaires de la Garde Républicaine qui ont par la suite procédé à l’arrestation de tous les policiers commis à la garde de ce domicile situé au quartier Kingabwa à Limete et les ont acheminé à l’auditorat militaire. 

La scène s’est passée comme dans un film hollywoodien. D’abord, la maison a été encerclée par un petit contingent de la GR, avant que l’assaut ne soit donné. La première cible a été un raté. L’incursion dans la maison d’à côté a laissé des traces. Fausse alerte. Mais des dégâts ont été signalés. Par la suite, ils ont finalement penétré dans la résidence de Kabund. Les policiers repliés dans l’enclos n’ont pas pu résister. Ils ont été facilement arrêtés et acheminés à l’auditorat militaire.

« On est venu arrêter des policiers qui ont frappé un militaire dans la journée d’hier », indique un habitant du quartier Kingabwa à Limete où réside Jean-Marc Kabund, le président intérimaire de l’UDPS à Top congo FM.

 La garde de Jean-Marc Kabund aux arrêts

« La maison a été prise d’assaut par la GR qui a arrêté tous les policiers présents », commente un membre du parti présidentiel.

Selon les témoins, même les filles de Kabund auraient été interpellées, avant d’être relâchées. Les civils trouvés à la résidence ont été aussi embarqués. La maison a été vandalisée, indique un voisin. Des dégâts matériels ont été importants. Une grande télé plasma placardée au mur du salon a été détruite. Un cadre Udps parle même de la chambre du vice-président de l’Assemblée nationale qui aurait été sabotée.

Ces faits interviennent le lendemain d’un fait peu anodin impliquant les policiers de Jean-Marc Kabund à un militaire de la garde présidentielle.

« Hier sur poids lourds, le cortège de Jean-Marc Kabund s’est retrouvé bloqué au niveau de Baramoto parce qu’une voiture avec à bord un militaire de la GR avançait dans le sens contraire. Ils se sont heurtés à la garde de Jean-Marc Kabund qui a conduit ce militaire à l’auditorat militaire », nous raconte un témoin.

La vidéo est devenue virale dans les réseaux sociaux.

Absent de son domicile, « le président Jean-Marc Kabund est encore à l’Assemblée nationale ». Mais rentré en toute hate, il n’a pu que constater les dégâts causés à ses biens après le passage de ces militaires.

Kabund, Kabuya et les inspecteurs de la police constatent les dégâts


Ouragan / Top Congo FM / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*