RDC-Kisangani : grève des greffiers et agents pénitentiaires

Les greffiers des juridictions judiciaires civiles ainsi que les agents pénitentiaires de la ville de Kisangani (Tshopo) observent, depuis cette semaine, un mouvement de grève illimitée. Ils sont au total 129 agents. Parmi eux, 10 seulement touchent leur salaire, 11 ne perçoivent que la prime tandis que 108 ne reçoivent ni salaire ni prime, a déploré ce vendredi 3 septembre 2021 Benoit Bushiri Kirongozi, membre de la délégation syndicale et trésorier de cette corporation.

Benoit Bushiri indique que les grévistes avaient été engagés en 2008 et en 2012 et, depuis lors, ils vivent le calvaire : « Nous ne touchons rien, ni salaire, ni prime, nous tous depuis 2008, 2012 et 2018 nous ne touchons rien maintenant. Comment est-ce que nous allons continuer à travailler ? Un bon parent, qui a besoin ou le souci de ses enfants, doit tout faire afin que ses enfants soient en bonne et due forme et en bonne santé. Nous avons des enfants à la maison, la rentrée scolaire c’est bientôt, comment les enfants vont étudier, soit comment nous allons les faire inscrire à l’université, sans salaire ni prime ? »

Selon lui, la grève est observée par toutes les catégories : parquet général, parquet de grande instance, parquet secondaire, cour d’appel, tribunal de grande instance et les agents de la justice en général et de la prison centrale.

« Les magistrats ne sont pas concernés. C’est nous seulement les agents de la justice, de l’administration de la justice et pénitentiaire des cours et tribunaux de Kisangani», a-t-il précisé.


Radio Okapi /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*