RDC : La Banque Centrale retire des agréments à 10 Coopec

Dans un communiqué datant du 6 janvier 2020, la Banque Centrale du Congo informe qu’elle a retiré des agréments à 10 institutions du système financier décentralisé. Ces établissements de crédit “dissouts” sont implantés dans le Sud-Kivu, le Kongo Central, le Sankuru, le Nord-Kivu, et à Kinshasa.

“La Banque centrale du Congo informe le public qu’elle a décidé, en exécution de l’article 41 de la Loi n°11/020 du 15 Septembre 2011, fixant les règles relatives à l’activité de micro finance en République démocratique du Congo, de procéder au retrait d’agréments accordés à quelques institutions du Système Financier Décentralisé ” dit ce communiqué.

-Il s’agit de l’Institution de micro crédit Société Financière d’investissement dans les pays de Grands-Lacs Africains (IMF SOFIGEL) ; La Coopérative d’épargne et de crédit KAWA ; et La Coopérative d’épargne et de crédit Mouvement Ouvrier Chrétien au Congo (COOPEC MOCC) toutes de Bukavu, en province du Sud-Kivu ; avec comme Liquidateur Le cabinet Gestion, Études, Audit et Conseils (GEAC) ;

De la Coopérative d’épargne et de crédit de Kirumba, et la Coopérative d’épargne et de crédit pour le développement au Congo (COOPECCO) de Lubero, toutes en province du Nord-Kivu, avec comme liquidateur Le Cabinet Consultancy Developpement and Business Organisation (CDO) ;

De la Coopérative d’épargne et de crédit de la Communauté des églises de l’Alliance au Congo (COOPEC CEAC Matadi), en province du Kongo Central, avec comme liquidateur le Cabinet HNK Consulting SARL ;

De la Coopérative d’épargne et de crédit CAMUDE, de Matadi dans la province du Kongo Central, avec comme liquidateur le Cabinet d’audit et d’expertises Comptables (CAUDITEC) ;

De la Mutuelle d’épargne et de Crédit des Femmes Sages de Kinshasa (MUSEFAKIN), et de la Coopérative d’épargne et de crédit FAIDEC, toutes à Kinshasa, avec comme liquidateur le cabinet HNK Consulting SARL ;

Ainsi que la Coopérative d’épargne et de crédit de Lodja, dans la province de Sankuru, avec comme liquidateur le Bureau d’Etudes et de Services (BES).

En conséquence, la Banque centrale du Congo invite le public à ne plus s’adresser à ces institutions financières désormais dissoutes, et demande aux membres épargnants à s’adresser au Liquidateur, dans le délai de soixante jours pour les résidents, et de cent-vingt jours pour les nons- résidents de la République démocratique du Congo.


Prunelle RDC/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*