RDC : la loi de finances 2020 accorde 355 millions USD à la défense contre 330 millions USD en 2019, soit une légère augmentation de 25 millions USD

La population du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu a assisté de manière impuissante à la tuerie de plus de 60 civiles, ces deux dernières semaines, alors que l’armée congolaise a lancé depuis le début du mois de novembre 2019 une offensive visant à l’éradication des rebelles ADF. Face à cette situation d’insécurité récurrente, plusieurs experts militaires recommandent une réorganisation et la réforme profonde de l’armée congolaise. Sur le plan budgétaire, les choses n’avancent pas non plus. Ainsi, le regard  porte cette fois-ci sur le budget 2020 consacré à l’armée, conformément aux priorités du Gouvernement.

Le projet de loi de finances 2020, évalué à 10 milliards USD et envoyé en commission ECOFIN, accorde les crédits de 355 millions à la défense soit 3,7% des dépenses du budget général, dont 352 millions de dollars américains aux opérations militaires. En ce qui concerne le fonds nécessaire pour la recherche de l’armée, ce projet de loi de finances projette 291 mille dollars USD. Alors que le Gouvernement a inscrit, la lutte contre les groupes armés et le retour de la paix dans la partie Est de la RDC, comme l’une des priorités.

En plus, la proposition du Gouvernement prévoit une enveloppe de 207 millions de dollars américains pour la rémunération d’un effectif de 204 898 militaires, contre celui de 221 333 militaires inscrits dans la loi des finances 2019. Signalons par ailleurs que le même projet de loi de finance 2020, dans ses Annexes, renseigne que la consommation réelle en terme de rémunération du personnel militaire est de 227 millions USD.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*